La Redoute : aux prud'hommes pour avoir mangé une clémentine

Pour La Redoute l’employé a fait courir le risque d’une détérioration potentielle de la chaîne à cause des épluchures et du jus

- La Redoute: mis à pied pour avoir mangé une clémentine au travail

Travaillant dans des conditions difficiles, debout pendant plusieurs heures d'affilée, le salarié qui conteste sa mise à pied explique avoir eu besoin de manger pour ne pas fléchir.

L'avocat de Smaïl Bella confie que "c'est la première fois que je rencontre une sanction de ce type pour un comportement tel que celui là" Il l'estime "complètement déconnectée de la réalité, totalement disproportionnée par rapport à ce qu'on peut reprocher au salarié. C'est pour cela que le règlement intérieur stipule qu'il est interdit de manger sur le poste de travail", a communiqué La Redoute.

" Reflet d'un contrôle poussé à l'extrême " ou " sanction graduée "? La raison: il est accusé d'avoir mangé une clémentine au travail. Une " micro-panne " a alors arrêté la chaîne, selon son avocate qui raconte la suite. Par ailleurs elle a rappelé qu'il "s'est permis de quitter son poste le 17 septembre 2017 pour aller chercher des sucreries en salle de pause" pendant ses heures de travail et "fait preuve d'intempérance" envers sa supérieure. Il sera mis à pied une journée, perdant 70 euros brut de salaire. L'agente de maîtrise les repère. Il lui est également reproché d'avoir laissé sur son poste des épluchures qu'il était sur le point de jeter.

A cause des épluchures et du jus laissé sur son plan de travail, son geste aurait pu détériorer la chaîne de production, selon son employeur. "Non", a avancé lors de l'audience son avocate Me Aurélie Bertin, pour qui cette affaire " symbolise " la " déshumanisation " des conditions de travail du nouvel entrepôt de logistique " Quai 30 ", depuis la restructuration de l'entreprise et les 1.200 licenciements en 2014. Ils rendront leur décision le 14 novembre .

Mi-juin, ce même conseil des prud'hommes a condamné La Redoute pour avoir retenu sur salaires le temps de déplacement jusqu'au lieu de pause, distant de 4 à 5 minutes des espaces de production.

Dernières nouvelles