L'Allemagne se rassure aux qualifications de l'Euro

Allemagne- Pays Bas en direct à la télévision

Lancer le diaporama Groupe C+5

L'Allemagne et les Pays-Bas s'imposent respectivement en Irlande du Nord et en Estonie.

La Mannschaft est actuellement deuxième de son groupe, avec trois points d'avance sur les Pays-Bas qui ont un match en moins à disputer, et avec trois de retard sur l'Irlande du Nord, victorieuse de ses quatre premières confrontations mais qui n'a pas encore été opposée aux deux favoris du groupe.

Déjà en difficulté après deux matches, les Pays-Bas de Ronald Koeman avaient une grosse pression avant leur déplacement en Allemagne. Ce soir ils avaient de meilleurs automatismes que nous, on a vu que chez nous certaines choses n'ont pas fonctionné.

Pour cette quatrième confrontation entre les deux voisins en deux ans (deux fois en Ligue des nations, deux fois en qualifications de l'Euro), Joachim Löw avait dû se passer de plusieurs de ses nouveaux joueurs-clés: Leon Goretzka, Leroy Sané ou encore Julian Draxler étaient blessés. Côté néerlandais, les stars étaient toutes là, de Ligt, de Jong, Wijnaldum, et bien sûr l'impressionnant arrière central Virgil van Dijk, récemment élu joueur UEFA de l'année devant Messi et Ronaldo.

Les occasions de break ratées par Klostermann (51e), Serge Gnabry (52e), Marco Reuss sur coup-franc (56e), ou Kai Havertz, de la tête (69e), ont laissé l'Allemagne à la portée d'un exploit irlandais.

Sept minutes plus tard, Jonathan Tah sous la pression de Memphis Depay a marqué contre son camp à la suite d'un corner (2-1, 66e). L'Allemagne est revenue presque tout de suite, grâce à un pénalty de Toni Kroos (2-2, 73e). Ils ont forcé la décision à la 79e minute grâce au premier but du néophyte Donyell Malen pour le 3-2. Logiquement, les Allemands se sont découverts pour tenter d'égaliser, et les Hollandais ne se sont pas fait priés pour s'engouffrer dans les espaces libres. Sous l'impulsion de l'incontournable Artyom Dziouba, auteur de son sixième but depuis le début des qualifications, la Russie est parvenue à renverser la situation (2-1).

Dernières nouvelles