Trump limoge son Conseiller à la sécurité nationale John Bolton

John Bolton était de plus en plus isolé à la Maison Blanche. Sergei GAPON  AFP

John Bolton était de plus en plus isolé à la Maison Blanche. Sergei GAPON AFP

Je n'étais pas d'accord avec beaucoup de ses propositions, comme l'ont fait d'autres députés à la Maison Blanche.

Le président américain, Donald Trump, a annoncé mardi dans un tweet sur son compte Twitter qu'il avait décidé de limoger le conseiller national pour la sécurité, John Bolton, de ses fonctions.

Considéré comme un va-t-en guerre, M. Bolton, 70 ans, qui a occupé par le passé le poste d'ambassadeur des Etats-Unis au sein des Nations Unies sous l'administration George W. Bush, était de plus en plus isolé au sein du cabinet du président Trump selon les médias américains.

"J'ai demandé à John sa démission, elle m'a été remise ce matin", a-t-il poursuivi.

Nouvelle surprise à la Maison Blanche.

Ce limogeage spectaculaire intervient dans un climat particulièrement tendu entre les Etats-Unis et l'Iran, dossier sur lequel Donald Trump a envoyé des signaux contradictoires ces dernières semaines, entre extrême fermeté et volonté de négocier. "J'annoncerai un nouveau conseiller à la sécurité nationale la semaine prochaine".

Dans un tweet, John Bolton a simplement indiqué qu'il avait proposé de présenter sa démission lundi soir et que le président lui avait répondu: "Parlons-en demain." . Au début des années 2000, déjà, son extrême fermeté sur ce dossier lui avait valu d'être traité de "déchet humain" dans la presse nord-coréenne. "Le président a d'excellentes intuitions sur la politique étrangère et sur la nécessité de mettre fin à nos guerres sans fin", a-t-il tweeté. Cela pourrait créer de nouvelles opportunités diplomatiques sur l'Iran, l'Afghanistan, la Corée du Nord et le Venezuela. "Espérons que le président les saisira".

Dernières nouvelles