Brad Pitt confirme une mini-série ONCE UPON A TIME IN HOLLYWOOD

Margot Robbie dans Once Upon a Time in Hollywood

Margot Robbie dans Once Upon a Time in Hollywood

A commencer par Nicholas Hammond qui a avancé l'idée que des discussions étaient en cours pour une version de Once Upon A Time In Hollywood pour Netflix afin de proposer un nouveau montage avec les nombreuses scènes coupées du film. D'après Brad Pitt, le réalisateur envisagerait de dévoiler la version longue de son neuvième long-métrage sous la forme d'une mini-série. Agrémenté de 45 minutes supplémentaires par rapport à la version cinéma, ce programme décliné en quatre épisodes d'une cinquantaine de minutes a visiblement inspiré son réalisateur. Selon Brad Pitt, Quentin Tarantino envisagerait en effet de faire de même avec Once Upon a Time... in Hollywood.

C'est dans un entretien avec un journaliste du New York Times que Brad Pitt a confirmé l'élaboration d'une mini-série dérivée du dernier film de Quentin Tarantino, "Once Upon a Time in Hollywood". Malgré son rythme déconcertant, marqué par de savoureuses digressions avec lesquelles le cinéaste clame haut et fort son attachement à une industrie en pleine mutation, le neuvième et avant-dernier film de son auteur a donc été plébiscité en salles. C'est en tout cas ce qu'a évoqué Brad Pitt lors d'une entrevue accordée au New York Times: "Ouais, il en a parlé". C'est pratiquement le meilleur des deux mondes: l'expérience ciné existe, mais on peut mettre plus de contenu dans le format série. Pour cette raison, je pense que l'approche de Tarantino est intéressante, comme il l'avait fait avec Les Huit Salopards et son découpage en trois épisodes. "Quand vous sentez que vous maîtrisez quelque chose, cela veut dire qu'il est temps d'aller vers une autre aventure".

Un projet qui fait sens pour l'interprète de Cliff Booth dans "Once Upon a Time in Hollywood" qui porte un regard avisé sur la consommation des films et des séries de la nouvelle génération: "Ce que j'ai remarqué à propos de la jeune génération, c'est qu'ils ont l'habitude de recevoir beaucoup d'informations à une cadence effrénée, et ils ont plus tendance à regarder des mini-séries". En attendant de voir si ce projet se concrétise, le film est toujours à découvrir au cinéma.

Dernières nouvelles