Aigle Azur liquidé mais du temps offert aux repreneurs

Lors d'un rassemblement des salariés

Lors d'un rassemblement des salariés. MAXPPP Thomas Padil

Les salariés pourraient être fixés dès aujourd'hui.

Le tribunal de commerce d'Evry a tranché et décidé de la liquidation d'Aigle Azur avec poursuite d'activité.

La décision pourrait être mise en délibéré, mais le tribunal pourrait aussi désigner un repreneur dès ce lundi.

En tout, 14 offres avaient vu le jour pour la compagnie, qui a transporté 1,88 million de passagers l'an dernier - principalement vers l'Algérie, mais aussi le Liban, le Portugal, la Russie, le Brésil ou le Mali.

L'Etat est "extrêmement mobilisé" sur ce dossier, a assuré le secrétaire d'Etat aux Transports sur franceinfo. Mais il faudra aussi compter avec les offres d'Air France, d'Air Caraïbes, ou encore du fonds américain Cyrus Capital Partners.

" Je fonde l'espoir que le maximum d'emplois soient préservés et nous en prenons plutôt le chemin ", a de son côté expliqué Jean-Baptiste Djebbari".

La deuxième compagnie aérienne française, en redressement judiciaire, est confrontée à une impasse financière, avec une dette de l'ordre de 40 millions d'euros. Pour les salariés, cela représente "un sursis". Tous les projets qu'il a cités se situent toutefois dans le cadre d'une liquidation judiciaire.

Marc Rochet, directeur général du groupe Dubreuil Aero et président de French Bee, la compagnie low-cost long-courrier du groupe, a précisé qu'il n'était "pas intéressé par l'entreprise (Aigle Azur), qui a un nom aujourd'hui synonyme de catastrophe", mais "par la partie long-courrier, les avions et, en fonction de nos propres critères, des équipages pour les faire voler, et des créneaux horaires". L'une vient de Lionel Guérin, ex-PDG de Hop!, filiale du groupe Air France, qui proposerait de reprendre l'ensemble des salariés.

Lu Azur envisageait de reprendre 87% des employés et 90% de la flotte et d'apporter un financement de 30,4 millions d'euros, dont la moitié fournie par Gérard Houa, son propriétaire.

Aigle Azur a été placée en liquidation judiciaire, avec poursuite de l'activité jusqu'au 27 septembre. Mais son intérêt porte seulement sur cinq ou six avions et le personnel correspondant, sur les 11 appareils que possède actuellement la compagnie. LIRE AUSSI Jean-Baptiste Djebbari: "Aigle Azur continue de faire envie "Ce lundi, le tribunal a entendu sept prétendants dont la compagnie Air France, le groupe Dubreuil, et Lu Azur (un des actionnaires d'Aigle Azur, à hauteur de 19 %).Aigle Azur, en cessation de paiements et dont les avions ne volent plus depuis le 7".

Dernières nouvelles