Brest-Rennes classé "match à risque"

Annonce de l'annulation du but de Rennes le 14 septembre 2019 à Brest

Annonce de l'annulation du but de Rennes le 14 septembre 2019 à Brest

Ce samedi soir, le Stade Bretois reçoit le Stade Rennais au stade Francis-Le Blé (20h). L'arbitre vidéo, Karim Abed, n'a pas signalé d'erreur potentielle sur ce but et a ainsi laissé Clément Turpin s'enliser dans cette situation confuse. L'assistance vidéo est au centre de la polémique. "En première période, il y a un penalty non sifflé (pour une faute) sur Raphinha".

Une fois cette vérification faite, l'assistant vidéo " est resté sur un gros plan qui montre que le gardien est bousculé par son propre défenseur. En revanche, " il y a eu un vrai dysfonctionnement dans le "process" de l'assistance vidéo ", reconnaît le patron des arbitres, avant de promettre: " On va tirer les leçons de cet épisode qui ne doit pas se reproduire ".

Président du Stade Rennais, Olivier Létang ne se prive pas de dézinguer la VAR après son utilisation lors de la rencontre face à Brest.

L'affaire aurait pu en rester là, mais " à un moment ils se sont aperçus qu'il y avait potentiellement une faute dans le déroulement de l'action. C'est allé très vite, il a alors largement pris le temps d'analyser la situation. "Puis après avoir demandé à plusieurs reprises aux Brestois d'engager, il y a eu une intervention extérieure, puis les joueurs, des palabres". Une décision qui, comme on pouvait s'en douter, provoquait la colère des Rennais. Donc comment peut-on m'expliquer qu'on n'a pas vu cette faute? "Heureusement, on s'est expliqué avec beaucoup de calme avec les Brestois en fin de match". Mais il continue: "On s'aperçoit que sur les derniers matches, cinq points se baladent quelque part". Le but a finalement été annulé pour un légère poussette de Siebatcheu sur Castelletto.

Dernières nouvelles