Entreprises Les prix du pétrole se dégonflent

Le Belge va payer les conséquences de l’attaque d’un drone sur un site pétrolier en Arabie Saoudite les prix de l’essence et du diesel augmentent

Entreprises Les prix du pétrole se dégonflent

Comme prévu, l'attaque contre un géant pétrolier saoudien a fait grimper les cours de l'or noir, flambée qui va se répercuter fortement à la pompe dès ce jeudi au Luxembourg.

Il s'agit tout de même du prix le plus élevé payé par les automobilistes de la province depuis le 15 août (alors que le litre d'essence était vendu 121,5 cents le litre).

À New York, le prix de référence du baril de type West Texas Intermediate (WTI) cotait à 60,10 $US ce midi, en baisse de 2,80 $US (-4,4 %).

Plusieurs stations-service affichent mardi leur litre d'essence ordinaire à 1,239 $, en hausse de 10,7 cents. Cette hausse est une conséquence de l'augmentation du prix du pétrole après l'attaque de drone sur deux installations pétrolières en Arabie Saoudite le week-end dernier. Du jamais vu depuis 2008. Le Canadian Crude Index s'est apprécié de près de 18% pour clore à 46,86 $ US.

Les producteurs canadiens de pétrole ont pour la plupart souligné qu'ils pourraient répondre à la demande en augmentant éventuellement leur production au cours des prochains jours.

L'action du producteur Canadian Natural Resources a bondi de près de 13% pour clôturer à 37,97 $ alors que celui de Cenovus a gagné 12%, à 13,93 $.

Depuis un mois, les prix du pétrole évoluaient en dents de scie au Canada, sans grande direction.

Dernières nouvelles