Gilets jaunes : 1 800 manifestants à Nantes, des heurts avec la police

Une manifestation en soutien à Steve devant le commissariat de Montpellier

Une manifestation en soutien à Steve devant le commissariat de Montpellier

Des heurts ont éclaté entre les manifestants et les forces de l'ordre: les policiers ont répliqué à des jets de projectiles par des grenades de gaz lacrymogène. Les manifestants n'étaient pas aussi nombreux que l'espéraient les organisateurs: ils étaient 700 au plus fort du rassemblement, au lieu des 2 000 ou 3 000 personnes attendues. "Justice pour Steve, ni oubli ni pardon ", pouvait-on lire sur les pancartes.

Un acte 44 dans le chef-lieu du département 44: ce samedi, c'est à Nantes que les "gilets jaunes" encore mobilisés ont appelé à une manifestation nationale. Ils ont aussi découvert et saisi 22 cocktails Molotov cachés dans un container à poubelles du centre-ville, ainsi que dix mortiers, une centaine de parapluies et un extincteur, selon les autorités. Au moins deux manifestants ont été blessés.

Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a annoncé vendredi la mutation du commissaire divisionnaire chargé de l'intervention, le rapport de l'Inspection générale de l'administration (IGA) ayant estimé que le commissaire avait "manqué de discernement". Son corps avait été retrouvé dans la Loire cinq semaines plus tard. A Paris, épicentre des manifestations du samedi pendant plusieurs mois, plus de 800 Gilets jaunes se sont réunis. Ils souhaitaient dénoncer la privatisation d'Aéroports de Paris (ADP), qui gère les aéroports d'Orly et Roissy, comme le montrent des images captées par une journaliste de RT France présente sur place.

A Toulouse, le cortège, de plusieurs centaines de Gilets jaunes, selon l'Agence France Presse, était bien plus important que les derniers samedis, signe d'une " reprise " de la mobilisation.

Les manifestants toulousains se sont notamment rendus à la gare pour occuper les voies SNCF vers 16 h 30. A Marseille, 200 personnes, dont une cinquantaine porteurs de la chasuble symbolique, ont défilé derrière une banderole appelant à la "suppression de l'IGPN, au service du blanchiment des polices".

Le mouvement a également rassemblé quelque 200 personnes à Montpellier et 150 à Bordeaux. Dans les Pyrénées-Atlantiques, une douzaine de Gilets jaunes ont accueilli le ministre des Finances Bruno Le Maire, venu inaugurer la 71 foire de Pau. Le cortège a été repoussé à l'extérieur du cœur de la ville par des forces de l'ordre en nombre et a dégrossi au fil des heures.

Dernières nouvelles