Le festival du cinéma américain de Deauville récompense "Bull"

Le jury du 45e Festival du cinéma américain de Deauville présidé par Catherine Deneuve annoncera samedi le ou la lauréat parmi quatorze films riches en personnages oppressés en quête de libert

Festival de Deauville: le Grand Prix décerné à «Bull», realisé par Annie Silverstein

Le film raconte la rédemption de Kris, une adolescente de 14 ans vivant dans la banlieue pauvre de Houston. L'un à The Climb de Michael Angelo Covino.

"C'est un film politique sans jamais être dogmatique", a ajouté Anna Mouglalis. Le réalisateur Carlo Mirabella-Davis s'est inspiré de sa grand-mère, victime de Troubles Obsessionnels Compulsifs (TOC) pour son premier long métrage de fiction. "Elle renverse tous les codes déjouant les clichés au sein d'une Amérique qu'on croit connaître, celle du Texas et du milieu du rodéo". Le film, qui n'a pas encore de sortie française programmée, avait été présenté cette année au Festival de Cannes dans la section Un Certain Regard. Sa réalisatrice n'a pas pu faire le déplacement à Deauville, selon les organisateurs.

Cette 45e édition était aussi la 25e année de la compétition avec un moment émouvant où Catherine Deneuve & Anna Mouglalis sont entourées d'ancien (ne) s Présidentes et Présidents du Jury, Claude Lelouch, Roman Polanski, Jean-Paul Rappeneau, Gaël Morel, Audrey Pulvar, Pierre Lescure, Michel Hazanavicius, Emmanuelle Béart, Régis Wargnier, Valérie Donzelli et Jean-Pierre Jeunet, étaient réunis. Mais ce week-end, il a été 3 fois couronné en remportant également le prix la Critique et le prix de la Révélation. Arrive ex-aequo à cette seconde place The Lighthouse de Robert Eggers, avec Robert Pattinson et Willem Dafoe, "un film en noir et blanc hypnotique et hallucinatoire, un peu dérangeant sur deux gardiens de phare qui vont se battre", selon Bruno Barde.

Le Prix spécial du 45e anniversaire du festival a été attribué à Swallow, de Carlo Mirabella-Davis. Le film raconte l'histoire d'une jeune femme mariée à un homme incarnant la réussite sociale mais atteinte d'un syndrome qui la pousse à manger des objets.

Le film a reçu le Grand Prix du jury présidé par Catherine Deneuve mais aussi celui de la presse, qui a notamment salué le talent de la jeune Amber Havard, qui trouve-là son premier rôle. Quant au public, il a donné sans surprise son Prix au feel good movie The Peanut Butter Falcon, de Tyler Nilson et Michael Schwartz, dans lequel un jeune trisomique rêve de devenir catcheur professionnel.

Dernières nouvelles