L'hymne de campagne de Trudeau moqué et retiré

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau est en campagne pour le Parti libéral

Le Premier ministre canadien Justin Trudeau est en campagne pour le Parti libéral.- BelgaImage

"Nous avons fait beaucoup sur le contrôle des armes à feu au cours de notre mandat, mais nous reconnaissons qu'il y a plusieurs autres mesures à mettre en place et nous allons le faire" si les Libéraux sont réélus lors des législatives, a assuré Justin Trudeau lors d'un déplacement de campagne en Ontario. ", c'est le message lancé par Justin Trudeau sur son compte Twitter, assorti d'une vidéo dudit hymne".

Un fiasco total. Le parti de Justin Trudeau va réenregistrer la chanson officielle de sa campagne électorale, a déclaré ce lundi un porte-parole du Premier ministre.

"A l'occasion de prochaines élections au Canada, la chanson " One Hand Up " du groupe The Strumbellas, a fait l'objet d'une version en français intitulée " Une main haute ".

"On lève une main haute pour demain, on lève une main haute aux étoiles".

Il a tout de même précisé: "Nous remercions grandement [The Strumbellas] d'avoir interprété leur musique dans nos deux langues officielles ".

Enlevez une main haute pour demain...

Cette traduction, dont certains passages sont peu intelligibles, a été largement relayée et moquée sur les réseaux sociaux.

"Nous croyons qu'en faisant cette révision sur les critères [de ces programmes], nous pouvons permettre aux contribuables d'économiser au moins 1,5 G$ chaque année", a-t-il dit. Les commentaires navrés pullulent sur le réseau social aux 280 caractères. Certains posts prennent même une tournure plus politique. (.) On nous a également demandé d'enregistrer une version en français, et pour cela, nous avons engagé une autrice-compositrice bilingue, connue pour ses adaptations françaises de chansons anglophones, pour traduire les paroles.

De son côté le groupe canadien The Strumbellas a tenu à s'excuser auprès de la communauté francophone: " Toute mauvaise prononciation ou différence de propos n'avaient pas pour but de blesser la communauté francophone ou de les éloigner du message politique important qu'il contenait ".

Dernières nouvelles