OL - Zénith : LDC, Lopes crache ses vérités à ses coéquipiers

Memphis Depay attaquant néerlandais de Lyon le 31 août 2019 à Décines-Charpieu

Memphis Depay attaquant néerlandais de Lyon le 31 août 2019 à Décines-Charpieu

C'est justement ce ressort qui a permis l'an passé à l'OL de bousculer Manchester City en phase de groupes (victoire 2-1 en Angleterre, 2-2 au retour), avant d'arracher la qualification en 8e de finale sur le dernier match, en Ukraine contre le Shakhtar Donetsk. Premier match et premier accroc donc pour des Gones pas aidés par leurs stars selon Pierre Ménès, qui n'a pas hésité à pointer du doigt les prestations de Thiago Mendes, Moussa Dembélé, Bertrand Traoré et Memphis Depay. Cela fait un mois qu'on constate chez les Lyonnais un manque récurrent d'intensité et une nonchalance coupable. Certains joueurs ne semblent pas vouloir faire les efforts et cela plombe tout le collectif. C'est une très bonne équipe, qui domine souvent son championnat. Face à une équipe russe expérimentée, l'OL a été en grande difficulté. "Ça ne respire pas encore le football, il n'y a pas ce plaisir qui se dégage".

Personnellement, après m'être emballé en début de saison pour "le nouvel OL", je me suis calmé avec la défaite face à Montpellier, et ma déception s'est peu à peu transformée en agacement avec les matches nuls qui ont suivi.

Dernières nouvelles