Actualité aéronautique: Thomas Cook en difficulté financière

Le voyagiste britannique Thomas Cook cherche à trouver des financements supplementaires pour éviter une retentissante faillite et le rapatriement massif de ses 600
000 touristes à travers le monde

Thomas Cook au bord du gouffre

Aujourd'hui, dimanche 22 septembre 2019, trois vols de la Thomas Cook Airlines (à destinations de Glasgow, Newcastle et Manchester) sont prévus et le temps presse.

Le voyagiste britannique Thomas Cook est en discussions avec le gouvernement et des investisseurs potentiels pour éviter la faillite, a-t-on appris de source au fait du dossier. Ces négociations achoppent sur une ligne de crédits supplémentaires de 200 millions de livres (226 millions d'euros) qui doivent s'ajouter aux 900 millions de livres déjà prévus par le plan.

"Le syndicat TSSA, qui représente les salariés du voyagiste, a écrit samedi à la Ministre des Entreprises et de l'Industrie, Andrea Leadsom, pour lui réclamer une " réunion urgente " et l'exhorter à " se tenir prête à aider Thomas Cook avec un réel soutien financier ".

"La société doit être sauvée quoi qu'il en soit".

Si l'agence faisait faillite, "ses clients seraient rapatriés", et "s'ils se rapatriaient eux-mêmes, ils seraient remboursés de leus frais", explique Jean-Pierre Mas. "Cela demande une logistique extrêmement importante et la solidarité de l'ensemble de la profession, des compagnies aériennes et éventuellement l'appui des pouvoirs publics", poursuit-il, rappelant que les clients qui ont versé des acomptes pour un voyage futur sont "protégés par la caisse de garantie qui existe en France comme en Grande-Bretagne et partout en Europe".

Avec 22.000 salariés, dont 9000 pour le Royaume-Uni, l'affaire est d'importance.

Le département des Transports et le voyagiste, ainsi que plusieurs de ses créditeurs, dont RBS, se refusent à tout commentaire dans l'immédiat. Le pionnier des tours-opérateurs doit trouver 200 millions de livres, soit 227 millions d'euros supplémentaires.

Le voyagiste né il y a 178 ans connaît des difficultés financières persistantes à cause de la concurrence et d'un environnement économique incertain, notamment au Royaume-Uni où les incertitudes du Brexit entretiennent la prudence des touristes.

S'il obtient les fonds nécessaires, Thomas Cook compte mettre la dernière main à son plan de restructuration après avoir trouvé récemment un accord pour céder le contrôle de son activité de tour-opérateur et une partie de sa compagnie aérienne au chinois Fosun.

Dernières nouvelles