XL Airways c'est fini : " Nous jetons l'éponge ! "

XL Airways arrête ses vols

XL Airways arrête ses vols

C'était annoncé depuis le 19 septembre 2019 déjà: la compagnie aérienne XL Airways suspend ses vols à compter de ce 30 septembre 15h, et jusqu'au 3 octobre inclus.

La compagnie low-cost XL Airways, la seule à desservir la Martinique depuis l'aéroport de Roissy-Charles-de- Gaulle, a annoncé la suspension de ses vols ce lundi, dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Bobigny, mercredi.

XL Airways a fait l'objet de "plusieurs marques d'intérêt appuyées", a indiqué samedi, date limite du dépôt des offres, son avocat Laurent Coltret, soulignant toutefois qu'elles se heurtaient à des problèmes de financement. Rappelons que la compagnie emploie 570 collaborateurs et a transporté en 2018 quelque 730 000 passagers avec quatre Airbus A330, tous en leasing. Après s'être battu avec l'énergie du désespoir ces derniers jours pour réveiller d'éventuels repreneurs, Laurent Magnin, son PDG, a confié son impuissance à Tourmag: "on jette l'éponge".

XL Airways a estimé lundi ne pas avoir "été en mesure de trouver l'investisseur capable d'accompagner la continuité et le développement" de son "business model" de compagnie à coûts réduits qui "a connu un grand succès jusqu'à ce qu'il soit durement attaqué par une concurrence impitoyable ne disposant pas de règles contraignantes du même ordre que les nôtres". "Il est désormais évident que nous nous ne pouvons plus lutter avec les moyens qui sont les nôtres".

Vendredi, le dirigeant d'Air France-KLM Benjamin Smith avait écarté l'idée de reprendre la compagnie en difficulté, disant ne voir "aucun bénéfice" pour son entreprise dans une telle opération. Aujourd'hui, la compagnie attend toujours une offre de reprise claire.

XL Airways a transporté 30 millions de ses concitoyens en 24 ans aux meilleurs prix et en toute sécurité.

Évoquant la "souffrance du pavillon français" après la liquidation de la compagnie Aigle Azur, XL Airways a espéré lundi "que tous les acteurs français, politiques et industriels se mobiliseront pour répondre à une concurrence débridée dans un pavillon consolidé et résistant".

Dernières nouvelles