XL Airways suspend ses vols à partir de 15h le 30 septembre

XL Airways interrompt ses vols d’ici le verdict du tribunal de commerce mercredi

Wavebreakmedia Getty Images

C'était annoncé depuis le 19 septembre 2019 déjà: la compagnie aérienne XL Airways suspend ses vols à compter de ce 30 septembre 15h, et jusqu'au 3 octobre inclus. La réunion de mercredi du tribunal de commerce de mercredi va donc être décisive. Toujours en redressement judiciaire, la compagnie en grande difficulté est contrainte de suspendre ses vols. "En lien avec les autorités françaises de l'aviation civile et des organes de la procédure collective en cours, en grande difficulté économique, XL AIRWAYS se voit malheureusement dans l'obligation de suspendre tous ses vols à compter du 30 septembre 2019 à 15H00 Locale Paris jusqu'au jeudi 3 octobre inclus". "Cette décision implique la suspension de toutes les opérations dans l'attente" de la décision du tribunal, explique la compagnie dans un communiqué. " Force est de constater que les conditions actuelles du marché ne sont plus réunies pour assurer une exploitation pérenne de l'entreprise ", regrette la compagnie.

Quelles solutions pour les voyageurs?

.

Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait indiqué le 20 septembre, au lendemain de l'annonce par la compagnie de sa situation de cessation de paiement, avoir activé le système d'entraide internationale permettant aux passagers d'XL Airways, bloqués à l'étranger de bénéficier d'une solution de rapatriement. Deux possibilités: ou bien être permuté sur les vols des autres compagnies, ou bien être remboursé.

Pas de repreneur La compagnie aérienne n'a pas d'issue pour le moment.

XL Airways, placée en redressement judiciaire la semaine dernière, a annoncé dans un communiqué qu'elle interrompait ses vols à 15 h le 30 septembre, " dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Bobigny, mercredi 2 octobre ". Les repreneurs éventuels avaient jusqu'à samedi pour se faire connaître auprès de l'administrateur judiciaire. L'avocat de XL Airways Laurent Cotret avait par ailleurs confié à l'AFP samedi après-midi qu'il était "encore trop tôt à ce stade pour savoir si l'une de ces marques d'intérêt (allait) aboutir d'ici à l'audience". "Elle est depuis trois ans la compagnie la plus attaquée par des concurrents étrangers incroyablement déficitaires et soutenus depuis longtemps par leurs Etats".

Dernières nouvelles