"C'est un avertissement sévère au gouvernement" — Manifestation des policiers

Des

Voir les

Contrairement aux précédentes mobilisations, ce n'est pas un fait divers sanglant qui a agi comme élément déclencheur, mais une usure opérationnelle liée au mouvement social des gilets jaunes, entrés en fronde contre la politique sociale et fiscale du gouvernement depuis près d'un an, et un bond des suicides au sein de la police (52 depuis janvier), un mal endémique dans l'institution.

Au cœur des revendications des policiers, cinq points cohabitent: "l'amélioration de la qualité de vie au travail", "une véritable politique sociale pour les agents du ministère de l'Intérieur", "une réponse pénale réelle, efficace et dissuasive", "la défense des retraites" et une future loi d'orientation et de programmation "ambitieuse". Partis de Bastille vers 13h30, les fonctionnaires "à bout " sont arrivés place de la République au son des pétards et des sirènes, malgré l'interruption du défilé par un groupe de Gilets jaunes. Les organisations syndicales qui ont réussi l'union sacrée tous corps et tous grades confondus, espèrent une mobilisation exceptionnelle de 15.000 à 20.000 manifestants. "Dans la rue, à l'appel de l'ensemble des organisations de la Police nationale, ils seront ainsi dix-huit syndicats à manifester " dans une marche historique ", pour pointer du doigt le malaise qui persiste dans les rangs. "Une enveloppe budgétaire ou la future Loppsi (loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure) ne régleront pas tout", complète le syndicaliste, qui met également en avant le "contexte de craintes" relatif aux réformes des retraites et de la fonction publique.

"Les policiers bénéficient ainsi d'une bonification spéciale dite " du cinquième " ou " quinquennale ", qui leur offre une annuité (quatre trimestres) de cotisation tous les cinq ans.

"Le ministre de l'intérieur l'a bien dit, les causes des suicides ne relèvent pas uniquement du domaine privé mais aussi des conditions de travail, explique Nicolas Cabos secrétaire départemental Unité Police SGP FO". Une dizaine de policiers lotois se rendra grâce au transport Voyages Raynal dans la capitale afin de clamer leur ras le bol et d'exiger de vraies mesures pour retrouver un sens à leur métier et leur place dans la société. Cette bonification est plafonnée à cinq annuités, et le fonctionnaire doit avoir exercé 27 ans pour y être éligible. "Mais tout le monde doit comprendre qu'il y aura le feu dans la maison 'police'" si le gouvernement devait suivre les préconisations du rapport du haut-commissaire à la réforme des retraites Jean-Paul Delevoye, publié en juillet. "Il y aura une modification de leur régime comme pour tous les Français mais il y aura la prise en compte de la dangerosité de leur métier de policier", a affirmé Christophe Castaner mercredi sur France 2. "Depuis un an, on sait qu'ils ont été mis à rude épreuve", avance l'entourage de Christophe Castaner.

Ainsi selon le ministère de l'Intérieur dont le budget augmentera de 4% en 2020, 552 millions d'euros supplémentaires ont été consacrés aux personnels des forces de sécurité depuis le budget 2018.

Beauvau fait également valoir la mobilisation forte sur les suicides comme l'activisme des ministres pour défendre la police contre la critique permanente. "Nous sommes déjà dans l'après-2 octobre", avertit Yves Lefebvre.

Dernières nouvelles