Samsung ne produira bientôt plus aucun smartphone en Chine

Le premier fabricant de smartphones mondial a fait savoir mercredi qu'il mettait un terme à l'activité de sa dernière unité de production en Chine, où sa part de marché est proche du néant (1 %) depuis maintenant dix-huit mois.

L'an dernier déjà, le groupe coréen avait fermé un autre plan de production. La dernière usine active du pays était basée à Huizhou. Le coréen a subi de plein fouet la montée en puissance des marques chinoises sur leur marché intérieur, fort de quelque 460 millions de ventes de smartphones par an.

Contrairement à ce qu'on pourrait penser, ce n'est pas la guerre économique entre la Chine et les Etats-Unis qui a mené à cette situation. Cette fois, c'est officiel: le géant coréen annonce l'arrêt total de sa fabrication de téléphones mobiles dans le pays. D'autres pays d'Asie du Sud-Est, comme le Vietnam, proposent une main-d'œuvre plus abordable et sont dès lors devenus plus attractifs aux yeux des constructeurs.

La décision de Samsung de mettre fin à la production de ses smartphones dans l'empire du Milieu marque-t-elle la fin des pérégrinations du constructeur coréen en Chine?

Mis sous pression par les concurrents chinois, qui peuvent appliquer des tarifs beaucoup plus bas, le groupe a pratiquement stoppé ses investissements en Chine. Malgré leurs déboires en Chine, Samsung et Apple restent les deux plus gros vendeurs de smartphones dans le monde et devancent largement les groupes chinois Huawei, Vivo, Oppo et Xiaomi.

Dernières nouvelles