Seine-Saint-Denis : un adolescent poignardé à mort devant un collège

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis

L'enquête a été confiée à la police judiciaire de Seine-Saint-Denis

Les trois mineurs qui avaient été placé en garde à vue ont été déférés devant le parquet de Bobigny dimanche 6 octobre, en vue d'une mise en examen pour "assassinat en bande organisée".

C'est une information de l'AFP relayée par le Parisien.

Ce vendredi matin, un adolescent de 15 ans est décédé pendant son cours d'EPS au stade municipal Jean-Jaurès, aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Selon les éléments de l'enquête le drame serait lié à un conflit entre bandes de quartiers.

Une source judiciaire a révélé qu'un ado a reçu plusieurs coups de couteau devant le collège Pierre et Marie Curie aux Lilas (Seine-Saint-Denis). Le jeune homme était en arrêt cardio respiratoire. "Il ne participait pas au cours d'EPS et ne s'était pas présenté en classe le matin". Une source proche de l'enquête affirme que c'est lié " au contexte de rivalités locales ".

Le recteur de l'académie de Créteil y remercie "particulièrement l'enseignant qui a fait preuve d'un grand courage et d'un grand esprit de responsabilité en tentant de porter secours au lycéen blessé". Tous sont suspectés d'être impliqués dans cette agression mortelle, alors que l'un d'eux a été interpellé sur les lieux du drame, les deux autres ailleurs mais également aux Lilas.

L'Académie de Créteil, dont dépend la Seine-Saint-Denis, "a déployé les pôles médico-psychologiques au stade, au collège Marie-Curie ainsi qu'au lycée Paul-Robert", mais en début d'après-midi les cours n'étaient pas suspendus dans ces deux établissements. Cela fait écho au collégien de 13 ans qui avait trouvé la mort en 2018 après une rixe rassemblant des jeunes des Lilas, de Bagnolet, du Pré-Saint-Gervais et de Romainville, les villes voisines.

Dernières nouvelles