Débat télévisé houleux entre les candidats — Elections canadiennes

Canada: le rival de Trudeau contre-attaque lors d'un second débat télévisé tendu

Le Bloc québécois attaqué par les conservateurs et les libéraux [PHOTOS]

A deux semaines d'élections législatives canadiennes toujours indécises, Andrew Scheer, le grand rival de Justin Trudeau, a attaqué de front lundi le Premier ministre sortant qu'il a qualifié d' "imposteur " lors d'un deuxième débat télévisé tendu.

M. Scheer ne croit pas avoir raté une occasion de présenter son programme aux électeurs qui, pour la plupart, n'auront pas d'autres débats des chefs à regarder. Vous vous êtes immiscé dans une procédure pénale en cours... quand avez-vous décidé que les règles ne s'appliquent pas à vous?

M. Trudeau 'ne se souvient même pas de combien de fois il s'est déguisé en 'blackface' parce qu'il porte toujours un masque', a lancé le chef conservateur en référence à la publication récente de photos de jeunesse le montrant grimé de noir ('blackface') lors de soirées privées entre les années 1990 à 2001. "[.] Mais ça, c'est le format", a protesté M. Scheer, en arrêt de campagne dans la région torontoise, mardi matin.

Les échanges les plus houleux ont eu lieu sur le thème de l'environnement, menant à un affrontement cacophonique entre le chef libéral et le chef conservateur, le premier défendant son bilan environnemental et le second reprochant à son rival de mentir sur celui-ci.

Le chef libéral, Justin Trudeau, s'est abstenu de prendre position sur la question sensible du " Bonjour-Hi " après que le gouvernement de François Legault eut fait part de son intention d'interdire la formule dans les commerces et les services publics du Québec.

'Vous n'avez pas à choisir entre M. Délai (Justin Trudeau) et M. Déni (Andrew Scheer)', est intervenu en plaisantant Jagmeet Singh, chef du Nouveau parti démocrate (gauche), qui a renvoyé dos à dos les deux dirigeants et s'est présenté comme la véritable alternative. 'M.

"On a besoin de Québécois forts dans un gouvernement qui va lutter contre Doug Ford, contre Jason Kenney, contre les pétrolières", a ajouté M. Trudeau, qui annonçait à Markham, où la course est très serrée avec les conservateurs et le NPD, que sa première décision sera de baisser les impôts des Canadiens, particulièrement pour la classe moyenne.

Relativement invisible jusqu'au début de la campagne, ce sikh coiffé d'un turban coloré n'a depuis cessé de monter en puissance. À Gatineau, Yves-François Blanchet a exprimé sa lassitude d'avoir eu à discuter, encore, de laïcité.

Le chef du Parti populaire du Canada (droite), Maxime Bernier, a été invité tardivement au débat.

Dernières nouvelles