Nutella refuse que ses publicités soient diffusées durant l’émission — Zemmour & Naulleau

Malgré la polémique Eric Zemmour sur CNews dès lundi

Eric Zemmour lors d'un discours de la"Convention de la Droite à Paris le 28 septembre 2019

Eric Zemmour, condamné pour provocation à la haine religieuse mi-septembre, fait l'objet d'une nouvelle enquête pour "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence" après son discours prononcé lors de la "Convention de la droite", organisée par les proches de l'ancienne députée d'extrême droite Marion Maréchal.

"Nous n'offrons pas une tribune sans filtre ni même un créneau d'expression libre, c'est vraiment un face à face avec des fortes personnalités", assure le dirigeant de Canal+. Éric Zemmour sera à l'antenne du lundi au vendredi à partir de 19 heures dans le programme, intitulé "Face à l'info".

Avec cette arrivée, l'émission de Laurence Ferrari est avancée de 19H00 à 17H00.

Une situation qui rappelle ce qui s'était passé en mai 2017 quand une soixantaine de marques avaient fui Touche pas à mon poste suite aux dérapages de Cyril Hanouna. Après la décision de Nutella de ne plus diffuser sa publicité pendant l'émission "Zemmour et Naulleau" sur Paris Première, d'autres grandes enseignes, telles que la MAIF, Groupama ou Monabanq, lui emboîtent le pas, précise le Parisien.

Ce jeudi matin, au lendemain de la diffusion du dernier opus de "Zemmour et Naulleau", Sleeping Giants a interpellé toutes les marques dont des spots publicitaires ont été diffusés: Paco Rabanne, Fiat, Alpro, Oral B, l'Or Espresso ou encore KFC: "Ne contribuez pas financièrement à la tribune offerte à ce prosélyte du discours de haine!", réclame notamment le collectif. Des mesures de rétorsion qui pourraient toucher CNews.

Sur CNews, ce sera un retour aux sources pour Eric Zemmour qui avait participé à une émission de débat similaire sur iTélé (ancien nom de CNews) de 2003 à 2014, arrêtée après une polémique sur des propos antimusulmans tenus au journal italien Corriere della Sera.

"S'il est candidat, Serge Nedjar (patron de la chaîne, NDLR) aura a tout moment la possibilité de le suspendre de l'antenne", indique-t-il.

Dernières nouvelles