Le onze (très) probable des Bleus contre l’Islande

Varane: montrer

Le onze (très) probable des Bleus contre l’Islande

C'est une donnée importante. "Ca veut dire que c'est difficile de gagner ici, face à un adversaire qui à domicile est très performant". On s'attend à un match difficile. On a la motivation de gagner mais on respecte notre adversaire et on sait très bien que ce sera difficile.

La sélection islandaise est composée notamment de trois joueurs évoluant dans le Championnat local et de deux toujours sans club: serait-ce un scandale si vous ne gagnez pas?

L'Islande reste une très bonne équipe. C'est un stage charnière dans ces qualifications. "Il ne faut surtout pas sous-estimer la difficulté du match de demain". On s'attend à un combat physique.

On va essayer de jouer sur nos qualités, comme d'habitude. On s'attend à un combat physique. L'Islande n'a jamais battu la France, mais il y a aura forcément une première. On devra répondre présents dans ce domaine. Jouer contre la France sera un challenge très intéressant.

Le fait qu'il y ait autant d'absents importants suscite-t-il une légère appréhension? Mais ça fait partie des aléas d'une saison. (.) On a un groupe jeune mais qui commence à se connaître. Il faut garder le même niveau de jeu, la même exigence. On a la chance d'avoir aussi beaucoup de joueurs de qualité en France.

Deschamps: "Il est prêt, il se sent bien, a de bonnes sensations". Avez-vous pu parler avec lui et est-il capable de jouer? Je pense qu'il sera apte. Il a pu s'entraîner normalement hier (mercredi).

Sans Hugo Lloris, allez-vous être obligé de parler un peu plus?

Cela ne va pas changer ma façon d'être, ni de faire. On a des joueurs de talent mais aussi des joueurs de caractère. C'est une question de groupe, c'est collectivement qu'il faut avoir un état d'esprit conquérant. Chacun doit apporter sa pierre à l'édifice. Moi, je vais essayer d'être le même, de garder le cap.

Dernières nouvelles