Le projet de voiture électrique enterré — Dyson

Dyson : Le projet de voiture électrique enterré

Dyson abandonne son projet de voiture électrique

Une concurrence trop rude.

Le groupe de l'inventeur britannique James Dyson renonce à fabriquer des voitures électriques, estimant que le projet n'est "pas viable commercialement", d'après un email envoyé jeudi aux employés dont l'AFP a obtenu copie. Il avait fait part de son intention de consacrer une grande partie des 2,5 milliards de livres d'investissements qu'il prévoyait dans les nouvelles technologies à ce projet de véhicule, qui ambitionnait de rivaliser avec les voitures Tesla. Elle explique en effet ne pas avoir réussi à la rendre commercialement viable, et ne pas avoir trouvé d'acheteur pour le projet.

Quel avenir pour les 500 salariés?

. James Dyson avait dévoilé en mai les contours de sa future voiture électrique qui devait être un véhicule tout terrain, pour une commercialisation prévue en 2021. Mais le constructeur annonce tout de même qu'il va continuer à travailler sur la mise au point de cet accumulateur révolutionnaire sur le papier, et qu'il fera le maximum pour reclasser les centaines de personnes de sa branche automobile au sein de l'entreprise, si elles désirent y rester. Le patron a également annoncé qu'il souhaitait se concentrer sur la fabrication de batteries et d'autres technologies fondamentales comme les capteurs, les systèmes de vision, la robotique et l'intelligence artificielle. La société britannique avait dans l'idée de proposer une voiture électrique imposante, de la taille d'un Range Rover, mais s'est fait rattraper par la réalité économique. "Depuis le début il était difficile de comprendre pourquoi Dyson pensait avoir un quelconque avantage compétitif en s'embarquant dans ce projet ", souligne Walter Theseira, économiste des transports de l'Université des Sciences sociales de Singapour.

Dernières nouvelles