Olga Tokarczuk et Peter Handke lauréats du double Prix Nobel de littérature

FRANCE-PRESSE Peter Handke

FRANCE-PRESSE Peter Handke

Des voix, en revanche, se sont élevées en Bosnie et au Kosovo pour dénoncer l'attribution du Nobel de littérature à l'Autrichien Peter Handke, dénoncé comme un admirateur de Slobodan Milosevic et un "négationniste" des crimes durant les guerres dans l'ex-Yougoslavie.

Si pour certains observateurs étrangers, Olga Tokarczuk est une lauréate inattendue, l'hebdomadaire polonais Tygodnik Powszechny avait, quant à lui, placé sa compatriote sur la liste des favoris pour le Nobel de littérature.

Les prix Nobel de littérature 2018 et 2019 ont été décernés à Olga Tokarczuk et Peter Handke. La traditionnelle cérémonie de récompenses devrait se dérouler en décembre, présidée par la famille royale: de quoi essayer d'oublier le passé et de redorer le blason de l'institution. "Il faudrait enfin le supprimer". Profondément marqué à 15 ans par la lecture dans son internat catholique de Sous le soleil de Satan de Georges Bernanos, et influencé par les Français Claude Simon et Alain Robbe-Grillet, il interrompt ses études de droit à Vienne en 1965 et publie son premier roman, Les Frelons, en 1966.

Il y souligne à quel point l'auteure aux dreadlocks, née en 1962 et considérée en Pologne comme l'une des plus douées de sa génération, occupe une place à part dans le paysage littéraire national: "Depuis le début des années 1990 [et l'effondrement du bloc soviétique], la littérature polonaise tentait de célébrer la nouvelle réalité, de décrire une transformation brutale, pour beaucoup désagréable".

Peter Handke, 76 ans, qui a publié plus de 80 ouvrages, est un des auteurs de langue allemande les plus lus et les plus joués dans le monde.

Après le succès de ses premiers livres, elle se consacre entièrement aux lettres et s'installe dans le village de Krajanow dans les monts Sudètes (sud-ouest). "L'Angoisse du gardien de but au moment du penalty", en 1970, puis "Le malheur indifférent " (1972), bouleversant requiem dédié à sa mère, lui apportent la notoriété. Plusieurs de ses ouvrages ont été portés sur scène et à l'écran. Son oeuvre, qui compte une douzaine d'opus traduits dans plus de 25 langues, va d'un conte philosophique, "Les Enfants verts" (2016), à un roman policier écologiste engagé et métaphysique "Sur les ossements des morts" (2010), et à un roman historique de 900 pages "Les livres de Jakob (2014)". Maître de la prose, il développe un style tranchant et intense, disant "ne pas rechercher la pensée mais la sensation ".

La migration, la solitude, rythment une oeuvre foisonnante: plus d'une quarantaine de romans, essais et recueils, une quinzaine de pièces de théâtre, mais aussi des scénarios, dont celui des célèbres "Ailes du désir" pour son ami Wim Wenders. Sorti en février 2017, il a remporté le prix Alfred-Bauer à la Berlinale la même année et a représenté la Pologne dans la course à l'Oscar du meilleur film étranger. Parfois qualifié de "fossoyeur de l'Académie", il a été définitivement condamné à deux ans et demi de prison pour viol.

Dernières nouvelles