Ricardo Chavira critique Felicity Huffman et sa peine de prison — "Desperate Housewives"

Desperate Housewives: Ricardo Chavira balance sur Felicity Huffman et sa sentence digne d'une

"Desperate Housewives" : Ricardo Chavira (Carlos) se paie Felicity Huffman et ses 14 jours de prison - LCI

"La vérité ne pèche pas, mais elle dérange". Alors qu'on pensait les acteurs de la série culte "Desperate Housewives" plutôt liés, le tweet de Ricardo Chavira, qui interprétait Carlos Solis, le mari de Gabrielle (Eva Longoria), à l'encontre de Felicity Huffman fait depuis quelques jours la une de tous les médias américains. Pour rappel, la célèbre interprète de Lynette Scavo dans Desperate Housewives a versé un pot de vin afin de faciliter l'admission de sa fille à l'université.

Sur son compte twitter, Ricardo Chavira a repris un article relatant les faits dont Felicity Huffman est accusée, et n'a pas hésité une seconde à dire franchement ce qu'il pense.

Quatorze jours, soit pas grand-chose pour Ricardo Chavira, qui a dénoncé "le privilège blanc".

"Et j'en ai vu pendant huit ans, alors je sais de quoi je parle", lance-t-il, en faisant référence aux 8 années de Desperate Housewives. "La responsabilité et le devoir ne veulent rien dire pour ces gens", dit-il sans nommer personne. Je l'ai vu toute ma vie, étant métis, j'ai souffert de ces subtilités au quotidien, des préjugés culturels venant des deux côtés. "Mais peu importe", a-t-il ajouté, qualifiant la peine de Felicity Huffman de "tape sur la main".

Dans la foulée, Ricardo Chavira a retweeté le candidat démocrate Bernie Sanders qui fustigeait un système judiciaire américain "raciste, cassé et qui doit être foncièrement réformé". Une réflexion née du parallèle entre la sentence infligée à Felicity Huffman et celle reçue sept ans plus tôt par une jeune femme noire. Mère sans abri, Tanya McDowell avait elle écopé de cinq ans de prison pour avoir inscrit son fils dans une école qui ne dépendait de son secteur d'habitation.

Un deux poids, deux mesures qui a beaucoup fait parler au moment de la condamnation de l'actrice mi-septembre. Elle avait notamment raconté qu'elle l'avait soutenue alors qu'elle était "harcelée" sur le tournage.

Dernières nouvelles