Extinction Rebellion lève le camp à Châtelet, occupation furtive de l'Etoile — Paris

Extinction Rebellion poursuit sa mobilisation au centre de Paris

Extinction Rebellion poursuit sa mobilisation au centre de Paris

Les militants écologistes d'Extinction Rebellion, qui ont entamé lundi des actions dans le monde entier, organisent ce 10 octobre une quatrième journée de blocage non-violent au centre de Paris. Le mouvement était également présent à Amsterdam, aux Pays-Bas.

"Rendez-nous les vers de terre", "notre maison brûle".

D'autres, assis sur la chaussée en position de méditation, ou debout derrière tenant une large banderole "Ici on cultive, assemblée citoyenne", barraient d'autres rues autour du bâtiment où les députés ne siégeaient pas samedi, comme on peut le constater sur les images du journaliste indépendant Clément Lanot.

Dans le cadre d'une mobilisation mondiale appelée par XR, mouvement né il y a un an au Royaume-Uni pour exiger des gouvernements des mesures drastiques contre le réchauffement climatique, la branche française a prévu une série d'actions de désobéissance civile toute la semaine dans la capitale.

Après les sommations d'usage, un peu après 11H30, les forces de l'ordre ont d'abord éloigné les journalistes, sous les cris des manifestants scandant "liberté de la presse".

Des dizaines de militants s'étaient rassemblés sur ce pont dès 09H00, selon les médias locaux.

Encerclés par les forces de l'ordre, les militants d'Extinction Rebellion ont fini par quitter le rond-point, en cortège. "La police n'est pas notre ennemie, nos ennemis ce sont les industriels qui exploitent le vivant et les États qui les laissent faire", a lancé dans un micro un participant. Paris semble être une cible privilégiée pour ses militants qui ont déjà bloqué pendant 17 heures le centre commercial Italie 2 dans le XIIIe arrondissement de la capitale et ont bloqué plusieurs routes.

Dernières nouvelles