Attaque à la préfecture de police de Paris : cinq personnes interpellées

Attentat à la préfecture de Paris cinq interpellations

Quatre fonctionnaires de police avaient été tués par Mickaël Harpon le jeudi 3 octobre

Les cinq personnes interpellées lundi matin font partie de l'entourage de l'auteur de la tuerie à la préfecture de Paris.

Cinq personnes ont été interpellées dans l'entourage du tueur dans le Val d'Oise, dans l'enquête sur l'attentat à la préfecture de Paris, a appris l'AFP de sources judiciaire et proches de l'enquête, confirmant une information de RTL.

Ces arrestations et des perquisitions ont eu lieu à Gonesse, Sarcelles et Le Thillay, selon une des sources proches de l'enquête, une dizaine de jours après l'attentat du 3 octobre à la préfecture de police de Paris où Mickaël Harpon a tué quatre collègues avant d'être abattu.

Si aucune revendication n'a encore été publiée, l'homme est suspecté par le parquet national antiterroriste d'avoir "adhéré à une vision radicale de l'islam".

Un imam fiché S, qui officiait dans une salle de prière de Gonesse fréquentée par le tueur, fait partie des personnes interpellées, selon des sources concordantes. Le maire de la commune de Gonesse où il officiait a déclaré dans un communiqué vendredi: "L'association musulmane de Gonesse a négocié avec Monsieur Ahmed Hilali avec qui elle est liée par un contrat de travail une rupture conventionnelle".

Coup de folie solitaire ou attaque planifiée d'un radicalisé avec l'aide de complices ou d'inspirateurs?

Lire la suite sur LePoint.frFace à l'islamisme, sommes-nous devenus lâches?

Dernières nouvelles