Jane Fonda arrêtée à Washington en manifestant pour l'environnement

Jane Fonda arrêtée à Washington en manifestant pour l'environnement

Jane Fonda a été interpellée devant le Capitole à Washington le 11 octobre 2019

L'actrice et militante pacifiste américaine Jane Fonda a été menottée et interpellée vendredi devant le Congrès américain où elle manifestait dans le calme pour appeler à lutter contre le changement climatique.

La star, déjà connue pour son engagement contre la guerre du Vietnam et pour les droits des femmes, venait de prononcer un discours.

Jane Fonda n'a pas dit son dernier mot. Libérée, l'actrice a fait savoir qu'elle est tout à fait prête à remonter sur les marches du Capitole.

Jeudi, Jane Fonda s'était exprimée sur son site Internet à propos des "Fire Drill Fridays" (les vendredis de l'alerte incendie), inspirés par Greta Thunberg.

C'était un grand lancement. "Tous les orateurs étaient merveilleux, la couverture de presse était géniale", se souvient la productrice.

Des menottes en plastique blanc ont été posées sur chacun de nous.

Âgée aujourd'hui de 81 ans, l'héroïne du Cavalier électrique de Sydney Pollack, vêtue d'un manteau rouge vif était nettement reconnaissable, lorsque sur les marches du Capitole, siège du Congrès, la police s'approcha d'un petit groupe de manifestants, sur une vidéo publiée sur sa page Facebook.

Nous étions tous ensemble environ seize, divisés en deux cellules avec les portes laissées ouvertes. Nous avons été emmenés au poste de police voisin pendant quelques heures.

Si elle est désormais libre, l'actrice ne s'arrêtera pas là: "Je serai au Capitole tous les vendredis, beau temps, mauvais temps, inspirée par l'incroyable mouvement créé par nos jeunes. Je ne peux plus rester à l'écart et laisser nos élus éluder les problèmes et pire encore, exonérer les industries qui détruisent notre planète". Nous ne pouvons pas continuer à le défendre. Sa lutte contre le réchauffement climatique lui a même valu une arrestation vendredi.

Dernières nouvelles