Deux femmes astronautes sortent dans l'espace et c'est historique

Pour la première fois deux femmes sont sorties ensemble dans l'espace

La NASA prévoit cette semaine sa première sortie dans l'espace entièrement féminine !

Elles ont rejoué Gravity.

L'ISS, la station spatiale internationale, compte actuellement six membres d'équipage: deux Américaines et un Américain (Christina Koch, Jessica Meir, Andrew Morgan), deux Russes (Alexander Skvortsov, Oleg Skripochka), et l'Italien Luca Parmitano.

L'opération était relativement banale et a été couronnée de succès: remplacer un système de recharge des batteries d'une centaine de kilogrammes (sans poids en apesanteur) installé en 2000 à une extrémité de la station près d'immenses panneaux solaires, et qui est tombé en panne le week-end dernier.

Starting at approximately 7:50am ET, @Astro_Christina & @Astro_Jessica venture into the vacuum of space to replace a failed power controller. Christina Koch, ingénieure, en est à sa quatrième sortie spatiale. "HAP est sec", a-t-elle confirmé après avoir vérifié que l'intérieur de son casque n'avait pas de fuite d'eau. Christina Koch est alors lentement sortie en flottant, suivie par Jessica Meir, qui est arrivée le mois dernier à bord de l'ISS. "Faites une autre combinaison", avait lapidairement exigé Hillary Clinton sur Twitter. Cependant, la mission avait été annulée car des combinaisons bien ajustées ne pouvaient pas être préparées à temps pour les deux astronautes.

Les sorties spatiales de ce type sont fréquentes depuis la mise en orbite de l'ISS en 1998. Mais seules 13 Américaines et une Russe avaient jusqu'à présent "marché" dans le vide. Jessica Meir est devenue la quinzième, tandis que 206 hommes y ont déjà goûté.

À la Nasa, les premiers astronautes étaient des pilotes militaires, des hommes.

Ce 18 octobre 2019, pour la première fois, des femmes sont sorties dans l'espace sans homme. Pour les Américaines, la première à voler fut Sally Ride en 1983.

Une première sortie de deux femmes astronautes, Christina Koch et Anne McClain, avait été programmée en mars. "Nous voulons que l'espace soit accessible à tout le monde, et ce jour marque une nouvelle étape dans cette évolution", a dit l'administrateur de l'agence spatiale américaine, Jim Bridenstine, à la presse de bon matin vendredi. "J'ai une fille de 11 ans, je veux qu'elle ait les mêmes opportunités que moi lorsque j'étais jeune", a-t-il poursuivi. "Nous voulons que les astronautes de demain représentent la totalité de l'Amérique".

Vous aimerez également: Mission Artemis: quelle sera la première femme à marcher sur la Lune?

Cette fois, des politiques ont célébré l'événement. "Il n'y a pas de raison que ce ne soit pas possible".

Dernières nouvelles