Empreintes digitales et smartphone : Samsung conseille de tout effacer

Suite à une faille de sécurité, Samsung appelle à supprimer les empreintes digitales des portables

Empreintes digitales et smartphone : Samsung conseille de tout effacer

En attendant, les utilisateurs peuvent se rabattre sur la reconnaissance faciale (pas aussi avancée que Face ID) ou le bon vieux code à plusieurs chiffres.

Le problème a été décelé sur le modèle de smartphone Samsung S10, mais la firme sud-coréenne recommande à ses clients d'effacer les empreintes digitales enregistrées sur tous ses modèles les plus récents.

Le problème en question? Le constructeur précise, qu'à l'origine, celle-ci est due à certaines protections d'écran en silicone qui perturbent les capteurs d'empreintes. Car comme le rappellent nos confrères d'Ars Technica, le Galaxy S10 n'embarque pas un lecteur d'empreintes traditionnel à fonctionnement optique (la lumière de l'écran éclaire le doigt qui est lu par un capteur CMOS placé sous l'écran) mais le lecteur à ultrasons " 3D Sonic Sensor " de Qualcomm. L'entreprise sud-coréenne insiste en affirmant qu'il faut "effacer toutes les empreintes digitales existantes", avant de les enregistrer à nouveau.

Numéro un mondial sur le marché du téléphone intelligent, Samsung avait présenté son nouveau capteur comme étant "révolutionnaire".

La faille de sécurité a été rendue publique par une Britannique en début de semaine.

Plus récemment, le groupe avait été obligé de repousser le lancement de son Galaxy Fold, le tout premier appareil avec écran pliable, avec le Huawei Mate X, à cause de la fragilité de son écran.

Narcity Québec a contacté Samsung Canada pour avoir plus de détails sur cette faille de sécurité.

Photo de couverture utilisée à titre indicatif seulement.

Dernières nouvelles