La CGT du Val-de-Marne renonce à Cnews — Boycott d'Eric Zemmour

Michel Cymes: les raisons pour lesquelles il ne mettra plus un pied dans le groupe Canal

La CGT du Val-de-Marne renonce à Cnews — Boycott d'Eric Zemmour

Communiqué de presse du Conseil Supérieur de l'Audiovisuel qui pointe la chaîne LCI.

La Conseil Supérieur de l'Audiovisuel a mis en garde la chaîne d'information LCI du Groupe TF1 pour avoir diffusée en direct un discours d'Eric Zemmour pendant lequel il a tenu des propos controversés. Dans un communiqué du jeudi 24 octobre, l'autorité indépendante a annoncé qu'elle allait saisir le procureur de la République, "en raison de la gravité de ces propos".

Le CSA a également demandé aux autres chaînes et médias d'informations de faire preuve de responsabilité "au regard des tensions qui affectent la société française ".

Contacté, le CSA a précisé avoir reçu des saisines concernant l'émission du polémiste sur Cnews, mais sans souhaiter donner le nombre de plaintes. Il s'en était pris aux immigrés "colonisateurs" et à "l'islamisation" et avait repris à son compte la théorie du "grand remplacement" de l'écrivain Renaud Camus. La liberté d'expression, y compris sous des formes polémiques, tout comme la liberté éditoriale, ne saurait justifier la diffusion de propos susceptibles d'inciter à la haine ou aux discriminations. Une enquête a depuis été ouverte contre Eric Zemmour, pour "injures publiques" et "provocation publique à la discrimination, la haine ou la violence", diligentée par la BRDP.

Par ailleurs le gendarme de l'audiovisuel regrette que " le format de l'émission (...) [n'ait] permis ni de mettre en contexte de façon appropriée les propos tenus, ni d'apporter une contradiction ".

Dernières nouvelles