Santé. Un village de l’AVC sur le port

Un accident vasculaire cérébral toutes les quatre minutes en France et chaque minute qui passe ce sont deux millions de neurones qui disparaissent

AVC : entre 500 et 1000 bébés et nourrissons en sont victimes chaque année

Communément appelé congestion ou attaque cérébrale, l'AVC peut résulter de l'obstruction d'un vaisseau sanguin par un caillot (= infarctus cérébral) ou de la rupture d'un vaisseau (= hémorragie cérébrale).

Dans le cadre de la journée mondiale de l'accident vasculaire cérébral (AVC), des stands de préventions sont installés dans le hall du CHU ce mardi. Les conséquences sont la destruction de cellules du cerveau et des troubles neurologiques parfois définitifs. Cette pathologie est la première cause de handicap acquis de l'enfant, et l'une des principales causes de mortalité infantile.

En Martinique, environ 500 personnes ont des AVC diagnostiqués et pris en charge dans le système de soins du centre hospitalier universitaire de Martinique tous les ans. "On propose des contrôles de tension artérielle, qui lorsqu'elle est trop importante favorise les AVC, des conseils de diététiciens mais aussi d'un addictologue car le tabac et l'alcool augmentent les risques d'accidents, développe Lisa Hours". En effet, plus l'AVC est pris en charge tôt, mieux il peut être traité. La pétition qui cumule aujourd'hui plus de 10 000 signataires a été créée par Jessica Jacques, qui à seulement 31 ans a déjà été victime de deux AVC. Les 3 premières heures sont cruciales. Un guide expliquant les différents types et causes d'AVC, leurs séquelles, les spécialistes à consulter afin d'y remédier, les organismes à contacter dans leurs démarches administratives etc. pourrait y palier.

Dernières nouvelles