Des abus loin d'être enterrés — Pompes funèbres

Pompes funèbres : l’UFC-Que Choisir dénonce une opacité et des coûts pouvant aller du simple au décuple

L'association estime que certaines entreprises de pompes funèbres proposent des prix largement excessifs. archives Quentin TOP

L'UFC-Que choisir dénonce une flambée des prix depuis 2014 avec des tarifs qui décuplent selon les agences pour des prestations similaires.

En cette semaine de la fête de la Toussaint et du jour des défunts, l'association de consommateurs UFC-Que choisir de Maine-et-Loire en profite pour rendre public les résultats d'une enquête menée par les bénévoles des 104 associations locales auprès des professionnels des pompes funèbres. Le prix d'une mise en bière s'échelonne de 30 € à 450 € et celui de l'ouverture et la fermeture du caveau peut être facturée entre 95 € à 880 €. Idem pour le cercueil: pour une même demande d'un cercueil en chêne simple, les prix proposés vont de 490 € à 1 576 €. Il s'élève en moyenne à 3 986 €, soit 377 € de plus par rapport à 2014. Principalement en cause: la hausse de 16% en cinq ans des tarifs facturés par le crématorium, pour atteindre en moyenne 693 euros actuellement. Que Choisir explique cette augmentation par l'instauration l'an dernier d'une nouvelle norme relative au traitement des fumées.

Alors qu'il s'agit d'un secteur où les consommateurs ne sont pas toujours dans des dispositions psychologiques propres à comparer les prix, il est particulièrement regrettable que le comportement des professionnels ne favorise en rien les comparaisons. " Alors que ces derniers ont l'obligationde remettre gratuitement un devis écrit, détaillé et chiffré, cette demande exprimée par nos enquêteurs est restée lettre morte dans 22 % des cas". Par ailleurs, lorsqu'un devis est bien remis, l'association a constaté qu'il était non conforme au devis type obligatoire dans plus de la moitié des cas. Les professionnels des pompes funèbres profiteraient-ils de la vulnérabilité des personnes endeuillées? La fédération exige également " que le non-respect de la réglementation par les pompes funèbres entraîne des sanctions pécuniaires réellement dissuasives, et constitue un critère central lorsqu'il s'agit, pour les préfectures, d'examiner le renouvellement de leur habilitation.

3 Arrêté du 23 août 2010 portant définition du modèle de devis applicable aux prestations fournies par les opérateurs funéraires.

Dernières nouvelles