Enquête de Bruxelles pour pratiques anti-concurrence — Casino guichard

Concurrence : l'UE ouvre une enquête sur une possible collusion entre Casino et Intermarché

Casino-Intermarché. L’UE ouvre une enquête sur une possible collusion

"Elles permettent d'offrir de meilleurs prix pour les produits de marques alimentaires et d'hygiène, que les consommateurs achètent quotidiennement", souligne Margrethe Vestager, commissaire chargée de la politique de concurrence.

La Commission européenne cible l'INCAA, la centrale d'achat commune créée en novembre 2014 par Casino et Intermarché. Il vous reste 67% à découvrir.

Une alliance dans le collimateur de la Commission européenne, qui "craint que Casino et Intermarché ne soient allés au-delà de l'objectif" de cette dernière et "ne se soient livrés à un comportement anticoncurrentiel". "En particulier, la Commission cherchera à déterminer si Casino et Intermarché ont coordonné leurs activités relatives au développement de leurs réseaux de magasins et leurs politiques de prix à l'égard des consommateurs ", a expliqué Bruxelles.

" Dans la mesure où ces avantages sont répercutés sur les consommateurs, les alliances entre grands distributeurs peuvent avoir un effet positif ", rappelle-t-elle.

Il est fréquent que les grands groupes de distribution nouent entre eux des accords de partenariat d'achat dans le domaine alimentaire et non-alimentaire afin de bénéficier d'un effet de volume lorsqu'ils négocient leurs conditions d'achats avec les fournisseurs.

C'est précisément sur ce volet que porte l'enquête de la Commission. Aucun délai légal n'est prévu pour la clôture de cette enquête.

Sollicitée par l'AFP, une porte-parole de Casino a indiqué que le groupe "exercera ses droits de la défense et coopérera bien évidemment avec les différents services de la Commission". Sa durée dépend de divers éléments, dont notamment la complexité de l'affaire et le degré de coopération avec la Commission des entreprises en cause.

Au mois de mai, la Commission européenne et Casino ont confirmé que des visites et des saisies inopinées avaient été menées au siège du groupe de grande distribution par des enquêteurs de Bruxelles dans le cadre d'une enquête sur des pratiques anticoncurrentielles présumées.

Dernières nouvelles