Huit nouvelles interpellations au Vietnam — Camion charnier

39 corps à bord d'un camion en Angleterre: après la Belgique, la police vietnamienne ouvre une enquête

Camion aux 39 morts: la police britannique pense que les victimes étaient vietnamiennes

Le Vietnam a condamné samedi le trafic d'êtres humains, au lendemain de l'annonce des autorités britanniques selon laquelle les 39 personnes trouvées mortes dans un camion étaient probablement des immigrés clandestins vietnamiens.

"Nous croyons que les victimes sont des Vietnamiens et nous sommes en contact avec le gouvernement vietnamien", a déclaré la police de l'Essex dans un communiqué vendredi soir.

Les enquêteurs appellent toute personne susceptible d'avoir des informations sur l'identité des victimes de se manifester.

Les policiers espèrent aussi entendre Ronan Hughes, 40 ans, et son frère Christopher, 34 ans, originaires d'Irlande du Nord, et recherchés depuis mardi.

"Bien que nous ayons déjà parlé avec Ronan Hughes au téléphone, nous avons besoin d'avoir une conversation avec son frère et lui en chair et en os", a déclaré l'inspecteur en chef de la police de l'Essex Dan Stoten, lors d'une conférence de presse.

L'enquête, a-t-il ajouté, porterait également sur des incidents similaires survenus au cours des cinq dernières années.

Selon l'inspecteur en chef Dan Stoten, la police d'Irlande du nord a mis la main jeudi sur un camion potentiellement liés aux frères Hughes, "connus pour avoir des liens avec l'Irlande et l'Irlande du Nord, ainsi qu'avec le transport routier et maritime". La police britannique a quant à elle appelé deux hommes, des frères nord-irlandais, à se rendre au plus vite.

La police vietnamienne a arrêté huit nouvelles personnes soupçonnées d'être impliquées dans l'affaire des corps de migrants découverts dans un camion frigorifique, à Grays, près de Londres (Royaume-Uni), le 23 octobre dernier. La police britannique n'a jusqu'ici donné aucune indication sur les causes de leur mort. La remorque contenant les corps était arrivée peu avant, après une traversée d'environ neuf heures, du port belge de Zeebruges à Purfleet, sur la Tamise, où le camion l'avait prise en charge.

L'un des suspects, Le Duy Anh, fait actuellement l'objet d'une enquête pour avoir "organisé ou forcé d'autres personnes à fuir à l'étranger ou à y séjourner illégalement". Le chauffeur du camion originaire de l'Irlande du Nord a été inculpé d'homicide involontaire, de blanchiment d'argent et de complot en vue de favoriser une immigration illégale.

Les victimes n'ont pas encore été identifiées officiellement, dans l'attente des résultats de tests ADN, mais une partie pourrait être originaire de régions pauvres du centre du Vietnam.

Dernières nouvelles