Tempête Amélie : fortes pluies au Sud, une femme toujours recherchée

Intervention des pompiers pour déblayer les routes où des branches et des arbres sont tombés

Intervention des pompiers pour déblayer les routes où des branches et des arbres sont tombés

Dans le Sud-Est, de fortes pluies se sont abattues dans la nuit de samedi à dimanche sur des villes à une vingtaine de kilomètres de Marseille ainsi que dans la région de Nice.

Mer déchaînée, rafales à plus de 160 km/h, routes coupées par des arbres: Amélie, première tempête de l'automne, a balayé la façade atlantique privant dimanche 140.000 foyers d'électricité alors que le Sud-Est a souffert de fortes pluies et d'inondations. Sur le littoral atlantique les vents restent très forts, dans les terres ils perdent progressivement en intensité par l'ouest au fil des heures. Sur le reste des départements placés en vigilance jaune pour le vent, des rafales de 80/90 km/h ponctuellement 100 sont prévues. La vigilance orange "orages, vent, pluie et inondation", en vigueur dans les départements du sud-ouest, du centre et du sud-est a été levée au cours de la journée. Les rafales devaient y atteindre "de 90 à 110 km/h, 130 km/h sur le relief", a indiqué Météo France à la mi-journée.

La Gironde était le département le plus touché, avec 21 000 foyers encore coupés à 17 heures, a indiqué le réseau de distribution d'électricité Enedis, selon qui 1700 techniciens étaient sur le terrain dimanche, salarié d'Enedis et d'entreprises partenaires.

Quinze départements sont en vigilance orange: Allier (03), Cantal (15), Charente (16), Charente-Maritime (17), Corrèze (19), Creuse (23), Dordogne (24), Gironde (33), Landes (40), Puy-de-Dôme (63), Pyrénées-Atlantiques (64), Deux-Sèvres (79), Vendée (85), Vienne (86) et Haute-Vienne (87).

L'essentiel des interventions portait dans le Sud-Ouest sur des chutes d'arbres sur les voies, des câbles électriques à terre, des mises en sécurité de biens, bâchages de toitures. Dans la localité touristique de Mimizan, la toiture du casino s'est effondrée.

Plusieurs axes de de circulation, surtout secondaires, étaient coupés, inondés ou obstrués par des arbres tombés sur la voie.

En Nouvelle-Aquitaine, plusieurs trains TER ont été annulés ou reportés jusqu'en milieu de matinée au moins, la SNCF indiquant avoir surtout "des mesures de précaution en supprimant certains trains ou parcours pour faire des reconnaissances".

Une trentaine d'automobilistes coincés dans leur voiture ont du être secourus dans la nuit par les pompiers, selon le maire Eric le Dissès. Vers 02H00, les pompiers ont réalisé 30 interventions en une heure sur la ville, notamment la mise en sécurité de 13 "naufragés de la route".

À l'aéroport d'Ajaccio, dans l'île méditerranéenne de Corse, deux vols ont été annulés dimanche matin, et deux autres déroutés sur Bastia.

Dernières nouvelles