Affaire du supporter giflé : la plainte contre Neymar classée sans suite

Avant de récupérer sa médaille de finaliste de la Coupe de France le Brésilien Neymar s’était accroché avec un supporter rennais

Avant de récupérer sa médaille de finaliste de la Coupe de France le Brésilien Neymar s’était accroché avec un supporter rennais. LP Frédéric Dugit

Le parquet de Bobigny a indiqué à l'AFP avoir "adressé un rappel à la loi par courrier" au joueur, ce qui constitue une forme de classement sans suite de la procédure.

Neymar peut souffler. L'attaquant du Paris Saint-Germain ne sera pas sanctionné par la justice, alors qu'il avait fait l'objet d'une plainte de la part d'un supporter du Stade Rennais après la finale de la Coupe de France perdue par le club de la capitale. Une plainte qui aurait finalement été classée sans suite, selon les informations de l'Equipe.

C'est le parquet de Bobigny qui a pris cette décision après les auditions des avocats représentants les deux parties. Le plaignant avait exposé sa version des faits à la brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP) de la police judiciaire parisienne. Les procureurs n'ont de cesse de poursuivre les gens en justice pour l'exemple. "Ce classement sans suite et ce rappel à la loi sont synonymes d'un petit bisou sur le front", s'est agacé Me Philippe Ohayon, avocat du supporter rennais, auprès de L'Équipe. Eh bien, pour l'exemple, on décide de ne pas poursuivre, s'est-il insurgé.

Neymar a fait l'objet d'un rappel à la loi pour avoir porté un coup à un spectateur après la défaite contre Rennes en finale de la Coupe de France. "Si c'était le supporter qui avait frappé le joueur de foot, il aurait été devant le tribunal, peut-être condamné à de la prison ferme, interdit de stade".

Dernières nouvelles