Agression au couteau dans un commissariat de la Réunion: un suspect interpellé

Les faits se sont déroulés dans un commissariat de Saint Denis de La Réunion

Les faits se sont déroulés dans un commissariat de Saint Denis de La Réunion. LE PARISIEN OLIVIER BOITET

Il est soupçonné d'être à l'origine d'un incident qui s'est déroulé au commissariat de Saint-Denis, vers 14h30.

Une enquête pour "apologie du terrorisme" a été ouverte samedi après une agression au couteau, menée par un jeune de 20 ans qui a crié "Allah Akbar" dans un commissariat de Saint-Denis de La Réunion, après plusieurs attaques récentes en métropole. Il n'a pas fait de blessé mais a été interpellé et placé en garde à vue, selon le parquet.

L'acte a entraîné l'ouverture d'une enquête pour "apologie du terrorisme". Ce samedi en début d'après-midi, l'homme a sonné au portillon donnant accès au commissariat et s'est fait ouvrir la porte par un policier en faction.

L'agresseur a alors exhibé un couteau qu'il a placé sous la gorge de l'une des deux femmes, qui est une adolescente de 16 ans selon le média local L'Info.re. L'individu a alors pénétré dans le bâtiment et s'est immédiatement jeté sur la jeune femme qui, selon les premiers éléments de l'enquête, n'a aucun lien avec son agresseur. L'individu a fini par obtempérer et a été maîtrisé par les fonctionnaires.

Le mis en cause a crié " Allah Akbar " au moment de son arrestation nous précise une source policière. ("Dieu est le plus grand!", en arabe) lorsqu'il a été plaqué au sol.

L'homme, originaire de Mayotte, était inconnu des services de renseignements mais présente plusieurs antécédents judiciaires.

C'est la première fois qu'une agression de ce type se produit à l'intérieur d'un commissariat de La Réunion. Les motivations de l'agresseur ne sont pas encore connues à ce stade. Elle était dirigée par un prédicateur salafiste alors âgé de 21 ans, qui avait incité plusieurs jeunes de La Réunion à partir faire le djihad en Syrie.

Dernières nouvelles