Quartararo aura une M1 d'usine — MotoGP

GP de Malaisie : Vinales prend sa revanche sur Marquez

Malaisie : Viñales s'impose, Marquez affole les compteurs

Deuxième sur la grille sur le circuit international de Sepang, Vinales a immédiatement pris le contrôle des opérations pour remporter en solitaire avec 3 sec 059/1000 d'avance l'avant-dernière manche de la saison. Le Français Fabio Quartararo (Yamaha-SRT), qui a pris un mauvais envol en pole position, n'est que 7e. Il doit creuser l'écart sur l'Australien Jack Miller (Ducati-Pramac), 4 sur la grille, de 22 à 25 longueurs et ne pas laisser le Britannique Cal Crutchlow (Honda-LCR), 5, revenir de 30 à 25 points. "Mais, cette fois, j'en gardais dans la poche au cas où".

Tombé en qualifications samedi, le pilote Honda n'a pas semblé gêné par ses contusions aux genoux, aux coudes et aux épaules.

Si lui et l'Italien Andrea Dovizioso (Ducati), 10e sur la grille, sont assurés des deux premières places au championnat, ils sont encore nombreux en lice pour la dernière marche du podium. Jamais un pilote n'était autant monté sur la boîte en une saison. En faisant mieux que 8, le Catalan améliorerait le record du nombre de points marqués en une saison (383 par Jorge Lorenzo en 2010, lui-même en comptant pour l'heure 375).

Valence accueillera la dernière course de la saison le 17 novembre.

"Félicitations à l'équipe pour les progrès réalisés depuis quatre ou cinq courses, surtout sur le rythme au premier tour (.) qui manquait jusque-là", a tenu à pointer Maverick, l'homme en forme du moment. L'Espagnol Alex Rins (Suzuki), 3e du classement des pilotes et 7e des qualifications, Vinales, 4e et 2e, l'Italien Danilo Petrucci (Ducati), 3e et 8e, et Quartararo, 4e et en pole, se tiennent en 20 points.

En Moto2, Alex Marquez (Kalex), le petit frère de Marc, a une deuxième chance de s'adjuger le titre depuis la position de pointe, ce dimanche, à 6 h 20. "Il n'est pas le frère de, il est Alex Marquez".

L'Italien Lorenzo Dalla Porta, équipier de Ramirez, a été sacré la semaine dernière.

"Tout le monde ici connaît et comprend les risques que nous prenons".

Dernières nouvelles