F1: McLaren et Petrobras mettent fin prématurément à leur accord

McLaren et Petrobras mettent

McLaren et Petrobras officialisent leur divorce

Les négociations duraient depuis plusieurs mois, suite à l'injonction du président brésilien Jair Bolsonaro de ne plus voir le pétrolier brésilien, dont l'État est actionnaire à hauteur de 64%, dépenser des sommes importantes à travers le sponsoring d'une écurie de Formule 1.

McLaren et Petrobras ont décidé, d'un accord mutuel, de mettre un terme à leur collaboration avec effet immédiat.

Ce partenariat a permis de dégager des avancées technologiques notables dans les carburants et les lubrifiants et d'identifier les possibilités de futures collaborations dans les domaines commercial, technologique et de la responsabilité sociale entre les deux sociétés.

" Nous tenons à remercier Petrobras pour leur partenariat et leur soutien, " déclare Zak Brown, le directeur général de McLaren".

Roberto Castello Branco, directeur général de Petrobras " Nous reconnaissons l'importance de McLaren dans le sport automobile mondial et nous sommes très satisfaits des résultats obtenus au cours des deux années de notre partenariat.

" Ce projet a permis à Petrobras de développer de l'essence et des lubrifiants de haute technologie en effectuant des recherches sur de nouvelles matières premières et en effectuant des tests dans des conditions extrêmes". Le développement technologique servira aux lubrifiants et aux carburants commercialisés. "Nous avons un profond respect pour leurs aptitudes techniques et scientifiques, et il ne fait aucun doute que les techniciens de l'entreprise ont fait des progrès significatifs durant la période où nous avons travaillé ensemble".

" Nous souhaitons le meilleur à Petrobras et nous espérons les revoir dans le championnat à l'avenir".

Dernières nouvelles