PSG : Les Ultras ont fait céder Paris, pas de boycott

Nasser Al-Khelaïfi président du PSG

PSG : Les Ultras manifestent pour leur liberté

Le CUP, créé en 2016 pour permettre aux ultras de retrouver le Parc des Princes après des années d'absence dues au plan Leproux, avait annoncé une semaine plus tôt qu'il ne se rendrait plus en tribune " tant que tout ne sera pas fait pour écarter ceux qui oeuvrent à (le) détruire", se disant victime d'un " acharnement ". Dans un communiqué publié sur son compte Twitter hier soir, le collectif a confirmé avoir mis fin à son boycott suite à des échanges "constructifs" ces derniers jours avec le Paris Saint-Germain. "Elle n'assurera plus non plus la sécurité lors des déplacements des supporters parisiens". C'est cette société de stadiers qui était dans le collimateur du CUP, qui réclamait depuis mercredi dernier son départ après notamment un nouvel incident lors du récent PSG/OM. Au coeur du problème, la société de sécurité Olips, qui officie dans le virage Auteuil les soirs de match, et dont le CUP veut la tête.

En bataille avec le Paris Saint-Germain depuis quelques jours, une manifestation ayant même eu lieu lundi devant le Parc des Princes, le Collectif Ultras Paris crie victoire ce mardi midi. "Nos demandes ont été entendues et nous restons vigilants pour la suite", indique le CUP à ses membres. Selon L'Equipe, le PSG transmet lui le message qu'il n'a pas cédé à la pression de ses supporters. "Quant aux deux salariés du PSG visés par les Ultras, en poste depuis longtemps, vont conserver leurs postes", ajoute L'Equipe.

Dernières nouvelles