L'Allemagne fête les 30 ans de la chute du Mur de Berlin

Geopolitis

Allemagne le mur fantôme Geopolitis 26 min. à 12:07

Il s'agit de la plus grande section du mur de Berlin présente à Paris, achetée aux enchères par la ville de Courbevoie.

La RDA et la RFA ont ensuite pu aller de l'avant, vers la réunification du pays, attendue depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et la partition officielle de l'Allemagne en 1949. Il existe deux autres pans du mur de Berlin dans la capitale.

Son homologue américain Mike Pompeo a prévu de faire le voyage. Une façon de remercier Radio France qui avait organisé une journée spéciale à Berlin pour les 20 ans de la chute du Mur. C'était dans la nuit du 9 au 10 novembre 1989.

La chute du Mur et du Rideau de fer ayant divisé l'Europe d'après-guerre avait fait espérer une ère de détente et d'unité, de désarmement, l'extension partout du modèle des démocraties libérales. Mais trente ans plus tard, de nombreux pays ont érigé des barrières à leurs frontières.

Les Etats-Unis sont ainsi sortis du traité de désarmement INF signé pendant la guerre froide, ouvrant la voie à une nouvelle course aux armements dirigée contre la Russie, qui place ses pions partout où Washington se retire comme au Moyen-Orient, mais surtout la Chine.

Depuis 1996, c'est un étrange mur qui a pris ses quartiers en plein quartier de La Défense.

La confrontation actuelle entre les Occidentaux et la Russie fait courir un "danger colossal" en raison de la présence d'armes nucléaires, a-t-il estimé sur la BBC.

Dernières nouvelles