Brigitte Macron saisie a transmis les courriers au gouvernement — Femme accusant Polanksi

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski est accusé de viol par une Française

Le réalisateur franco-polonais Roman Polanski est accusé de viol par une Fran

Le Parisien a révélé, vendredi 8 novembre, un nouveau témoignage d'une femme accusant le réalisateur de viol: il s'agit de la photographe française Valentine Monnier, qui était âgée de 18 ans au moment des faits qu'elle dénonce, en 1975.

Le Parisien, qui l'a rencontrée, raconte que Valentine Monnier a accepté, en 1975, après l'obtention de son bac, l'invitation d'une amie à aller skier en Suisse chez Roman Polanski.

"Valentine Monnier a également écrit à l'épouse du président français en 2019 " concernant le financement par le ministère de la Culture du film de Roman Polanski ", " J'accuse " sur l'Affaire Dreyfus. Les faits, relatés par le Parisien, se seraient produits en 1975. "Je n'avais aucun lien avec lui, ni personnel, ni professionnel et le connaissais à peine". Ce ne fut pas dans le débordement d'une fête (ni alcool, ni drogue). Il me frappa, roua de coups jusqu'à ma reddition puis me viola en me faisant subir toutes les vicissitudes. Je venais d'avoir 18 ans et ma première relation seulement quelques mois auparavant. "Choc, mises en garde et jeunesse m'ont empêchée de parler, sous-tendus par un sentiment d'impuissance". Ce samedi, au lendemain des révélations du Parisien sur cette nouvelle affaire Polanski, le cabinet de la Première dame confirme avoir reçu deux lettres signées de Valentine Monnier et les avoir transmises au gouvernement. "Puis, elle m'a dit qu'elle venait d'être brutalement violée par Polanski", raconte celui-ci. "Sans J'accuse, je serais restée dans mon silence, comme je le fais depuis quarante-quatre ans", assure Valentine Monnier. Le réalisateur a en effet fait un parallèle entre l'erreur judiciaire que raconte son film, qui sortira en salle le 13 novembre, et "l'appareil de persécution" dont il s'estime personnellement victime. "Est-ce tenable, sous prétexte d'un film, sous couvert de l'Histoire, d'entendre dire J'accuse par celui qui vous a marqué au fer, alors qu'il vous est interdit, à vous, victime, de l'accuser?" Le cinéaste " conteste fermement toute accusation de viol ".

Adèle Haenel a apporté son soutien à Valentine Monnier, en déclarant au Monde: "Je soutiens Valentine Monnier pour son témoignage bouleversant, courageux et précis, je suis en soutien total". "Je la crois. Sa démarche suscite d'autant plus d'admiration que son agresseur est puissant ", écrit l'actrice aux deux Césars. D'autres femmes l'ont accusé de viol mais il n'a pas été jugé pour ces faits. Il avait alors plaidé coupable de détournement de mineure après avoir eu des relations sexuelles illégales avec Samantha Geimer, âgée de 13 ans. Il avait été libéré après 42 jours mais avait fui le territoire américain, de peur de voir sa peine alourdie. En plein festival de Cannes en 2010, l'actrice britannique Charlotte Lewis avait accusé le réalisateur de l'avoir "abusée sexuellement" à 16 ans lors d'un casting en 1983. En août 2017, une femme qui a témoigné sous le nom de "Robin" l'a accusé de l'avoir agressée sexuellement en 1973, lorsqu'elle avait 16 ans.

Dernières nouvelles