Patrice Talon, "la fin de la monnaie coloniale" — Franc CFA

Nouveau pas vers la fin du franc CFA, le Bénin annonce le retrait de ses réserves de change logées auprès d...

Franc CFA: Patrice Talon, "la fin de la monnaie coloniale"

Le président béninois Patrice Talon a annoncé le retrait des réserves de change du FCFA qui se trouvent en France.

Le jeudi dernier, Patrice Talon a accordé un entretien exclusif aux journalistes de RFI et France 24.

"La banque centrale des pays d'Afrique de l'UMOA (Union monétaire ouest-africaine) va gérer la totalité de ces réserves de devises et va les répartir auprès des diverses banques centrales partenaires dans le monde", a laissé entendre le numéro un béninois. "Nous sommes tous d'accord là-dessus, à l'unanimité, pour mettre fin à ce modèle", a-t-il déclaré faisant référence au fait que 50 % des réserves de change du franc CFA sont déposées auprès du Trésor français sur un compte rémunéré dont les intérêts obligataires sont reversés tous les ans aux pays africains.

Les partisans de l'ONG Urgences panafricanistes, une structure qui a fait de la lutte anti-franc CFA son cheval de bataille, se sont certainement réjouis à la suite de cette annonce qui serait une première fois qu'un chef d'Etat a été aussi direct sur ce sujet sensible. "Il y a une condition et elle est impérative c'est que la proposition vienne des Etats-membres de la zone franc", a indiqué le ministre, en marge d'une conférence de presse à Bruxelles.

Huit pays d'Afrique de l'Ouest (Bénin, Burkina Faso, Côte d'Ivoire, Guinée Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo) et six d'Afrique centrale (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad), qui constituent deux unions monétaires distinctes, utilisent toujours le franc CFA comme monnaie officielle, soit 155 millions de personnes.

À l'occasion du 55e sommet de la CEDEAO (Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest), le samedi 29 juin 2019, à Abuja (Nigeria), les chefs d'État et de gouvernements ont révélé le nom de la future monnaie sous-régionale, dénommée Eco.

Dernières nouvelles