Sanctions contre Hanouna: le CSA condamné à indemniser C8

TPMP – Matthieu Delormeau pète un plomb sur les footballeurs13 novembre 2019 16:11FootballPeopleVidéo

TPMP – Matthieu Delormeau pète un plomb sur les footballeurs13 novembre 2019 16:11FootballPeopleVidéo

Le Conseil d'Etat a condamné, mercredi 13 novembre, le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) à verser 1,1 million d'euros à la chaîne C8, après avoir annulé l'an dernier l'une des trois sanctions déjà prises par le régulateur, pour des séquences controversées dans des émissions de Cyril Hanouna. Le Conseil d'État a jugé que l'autorité française de l'audiovisuel avait injustement sanctionné la chaîne et l'émission Touche Pas à Mon Poste pour un canular de mauvais goût.

En novembre 2016, de nombreux téléspectateurs avaient assisté choqués au piège mis en scène par Cyril Hanouna, visant Matthieu Delormeau.

Retournement de situation En juin 2017, le CSA avait donc pris la décision de sanctionner la chaîne pour son manquement et l'avait ainsi privée de publicité pendant une semaine durant les heures de diffusion de TPMP ainsi que dans le quart d'heure qui suit et celui qui précède l'émission.

Le CSA avait prononcé cette sanction inédite en estimant que lors de cette séquence filmée en caméra cachée, C8 avait "gravement méconnu son obligation de faire preuve de retenue dans la diffusion d'images susceptibles d'humilier les personnes". Un an plus tard, en juin 2018, le Conseil d'État annulait cette sanction, jugeant que Matthieu Delormeau n'avait pas " été montré sous un jour dégradant et humiliant ".

C8 réclamait pour l'annulation de cette sanction une indemnité de 4,4 millions d'euros devant le Conseil d'Etat. Préjudice que le Conseil d'Etat a donc estimé à 1,1 million d'euros.

Victoire pour Cyril Hanouna et C8.

"On paiera", a indiqué sur Europe 1 mercredi matin le président du CSA Roch-Olivier Maistre, soulignant que "C8 demandait beaucoup plus d'argent que ce qui devrait être accordé".

Le CSA avait également privé de publicité l'émission "Touche pas à mon poste" pour deux semaines après une séquence dans laquelle Cyril Hanouna avait posé la main de sa chroniqueuse Capucine Anav, qui avait les yeux fermés, sur son sexe.

Dernières nouvelles