Mis à pied pour avoir mangé une clémentine... et débouté par les prud'hommes !

PHILIPPE HUGUEN  AFP

PHILIPPE HUGUEN AFP

Il avait saisi cette instance afin de contester sa mise à pied d'une journée en 2017: son employeur lui reprochait d'avoir mangé une clémentine en dehors de son temps de pause et sur son poste de travail.

Smaïl Bella est amer. Ce salarié de La Redoute, qui travaille sur le site de Wattrelos (Nord-Pas de Calais), a été débouté ce jeudi par les prud'hommes.

"Je trouve ça scandaleux, je suis sous le choc". Le 7 novembre 2018, un préparateur de commande pour l'entreprise de vente à distance La Redoute avait mangé une clémentine près de son poste de travail. La direction soutenait qu'en ayant mangé à son poste, le salarié avait enfreint le réglement et fait courir un risque de "détérioration potentielle de la chaîne" à cause des épluchures et du jus. "Je cherchais la justice mais ne la trouve pas", a réagi auprès de l'AFP Smaïl Bella, dénonçant "une société dans laquelle on déshumanise les salariés dans les entreprises". Les motivations des prud'hommes n'ont pas été rendues publiques.

Il était à son poste de "picking", où les salariés alignés sur une chaîne de production prennent dans des bacs les marchandises importées et les scannent pour les envoyer aux clients (à raison de 600 gestes à l'heure selon la CGT), lorsqu'une "micro-panne" aurait arrêté la chaîne. Il aurait ensuite déposé les épluchures sur son poste de travail, "faute de poubelles".

"Si on ne peut pas se restaurer, on tombe, c'est pas possible. On ne va plus aux toilettes et on met des couches à tous les salariés, à tous ceux qui sont en mode production" s'est exclamé le salarié au micro de France 3 Nord.

Lorsque nous l'avions rencontré, en septembre dernier, Smaïl Bella dénonçait quant à lui "un scandale".

Selon Le Parisien, mi-juin, La Redoute a été condamné par ce même conseil des Prud'hommes pour avoir retenu sur salaires le temps de déplacement jusqu'au lieu de pause, distant de 4 à 5 minutes des espaces de production.

Dernières nouvelles