Speedster ultime — McLaren Elva

McLaren Elva 2020

Voir plus

Mike Flewitt, CEO de McLaren Automotive commente ainsi: " Chez McLaren Automotive, nous repoussons constamment les limites pour offrir l'expérience de conduite la plus pure et la plus engageante, que ce soit sur route ou sur piste.

Dans les années 60, il n'était pas rare qu'une marque automobile fasse construire sa voiture par une société extérieure.

Son nom, c'est Elva. Il s'agit d'un roadster extrême sans toit ni pare-brise (bien que l'option soit disponible). Et en effet les 815 chevaux et 800 Nm de couple transforment le roadster en fusée. Iels ont mis au point un système AAMS (Active Air Management System), capable à toute vitesse de dévier l'air au-dessus de l'habitacle, créant comme une bulle de calme relatif autour du conducteur. Il est associé à une transmission automatique double embrayage à sept rapports.

La McLaren Elva exécute le zéro à 100 km/h en moins de 3 secondes et le zéro à 200 km/h en 6,7 secondes. "Et la McLaren Elva incarne parfaitement cet esprit pionnier". La McLaren Elva intègre la gamme Ultimate Series du constructeur de Woking. Dans les années 1960 plus précisément, lorsque Bruce McLaren a lui-même imaginé les Elva M1A, M1B et M1C pour la course.

McLaren dévoile le roadster décapotable deux places Elva.

La McLaren Elva sera produite dans les ateliers de Woking en 399 exemplaires, accessibles à partir de 1 709 244 € TTC, le tarif final de chaque véhicule dépendant de son niveau de personnalisation par McLaren Special Operations (MSO). Le prix de l'excellence et d'une voiture hors de son temps, et de ce parfait mélange entre héritage et modernité.

Dernières nouvelles