Attouchements sexuels : Adèle Haenel porte plainte contre le réalisateur Christophe Ruggia

L’actrice Adèle Haenel porte plainte contre le réalisateur Christophe Ruggia

Attouchements sexuels : Adèle Haenel porte plainte contre le réalisateur Christophe Ruggia

D'après des informations de Mediapart, l'actrice a déposé plainte contre le réalisateur pour ne pas "se dérober" à l'action de la justice: "La justice a fait un pas, j'en fais un", a-t-elle expliqué.

L'actrice française de 30 ans, récompensée par deux César, devait être entendue dans le cadre d'une enquête ouverte par le parquet de Paris sur les faits qu'elle reproche au réalisateur, avec qui elle a tourné, à l'âge de 13 ans, son premier film Les Diables. A la suite de la publication, dimanche 3 novembre, d'un article du site d'information où l'actrice accusait le réalisateur Christophe Ruggia de "harcèlement" et d'"attouchements sexuels", le parquet de Paris avait ouvert une enquête judiciaire pour "agressions sexuelles". Ce dépôt de plainte a eu lieu lors de l'audition de l'actrice, mardi après-midi dans les locaux de l'Office central pour la répression des violences aux personnes (OCRVP) à Nanterre.

Cette dénonciation a fait grand bruit dans l'univers du cinéma français, de nouveau ébranlé quelques jours plus tard par de nouvelles accusations de viol visant Roman Polanski. À l'époque, l'actrice n'avait pas souhaité porté plainte, regrettant le "peu " de condamnations prononcées dans ce type d'affaire.

Ce sont, par ailleurs, "les dénégations publiques " de Christophe Ruggia qui l' " ont déterminée à obtenir judiciairement la reconnaissance de son statut de victime ", ont expliqué ses avocats.

Début novembre, Christophe Ruggia, qui a été radié par la Société des réalisateurs de films, avait nié toute agression envers Adèle Haenel.

"Je crois que c'est cette impunité-là, celle de nombreux agresseurs, surtout, qui détruit la dignité des personnes victimes", a indiqué Adèle Haenel, qui s'est dite "choquée" par le démenti publié par le cinéaste dans un droit de réponse adressé à Mediapart. "Toujours mettre la justice en face de son devoir! de ses responsabilités!"

Dernières nouvelles