Dix nouvelles plaintes et nouvelle enquête — Christian Quesada

Christian Quesada au Salon du livre de Paris le 16 mars 2019

Christian Quesada au Salon du livre de Paris le 16 mars 2019. Cédric Perrin Bestimage

Christian Quesada a été mis en examen pour "corruption de mineurs " et "détention et diffusion d'images pédopornographiques " avant d'être placé en détention provisoire le 27 mars dernier. Christian Quesada avait connu le succès dans "Les 12 Coups de midi", après 192 victoires dans l'émission de TF1, et plus de 800.000 euros de gains.

Les nouvelles plaignantes sont toutes des jeunes femmes qui étaient mineurs au moment des faits et qui " se sont manifestées après la médiatisation de la première affaire " explique Christophe Rode, le procureur de Bourg-en-Bresse (Ain), qui précise que le mode opératoire décrit par ces dernières est le même.

Ces jeunes femmes racontent avoir été confrontées à un homme mature qui se faisait passer pour un adolescent durant de longs échanges sur les réseaux sociaux, dans le but d'obtenir des photos ou vidéos intimes.

Des centaines d'images pédopornographiquesLes enquêteurs sont remontés jusqu'à lui à la suite de la plainte d'une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur Internet avec un autre personne se faisant passer pour un mineur. L'ancien champion du jeu présenté par Jean-Luc Reichmann s'est vu refuser une demande de remise en liberté il y a quelques semaines. Le suspect se filmait également en train de se masturber.

"Certaines plaignantes ont gardé des traces de ces échanges, confie une source proche du dossier". Les plaintes ont été déposées directement à son encontre et des vérifications sont en cours. Une enquête préliminaire a été ouverte afin de déterminer l'origine des messages.

Des nouvelles plaintes qui pourraient compliquer la libération de Christian Quesada.

En fonction des résultats de ces investigations, le parquet de Bourg-en-Bresse pourrait élargir l'information judiciaire ouverte en mars dernier - et qui devrait être clôturée d'ici à la fin de l'année ou en début d'année prochaine - à ces nouveaux dossiers. Sollicité par nos confrères, l'avocat de Christian Quesada n'a pas souhaité s'exprimer.

Dernières nouvelles