Hollande rappelle l’importance de l’intervention française [Vidéo — Mali

Fonction publique: la fréquence des arrêts maladie diminue

13 soldats français tués dans le crash d'un hélicoptère au Mali

Treize militaires français de la force Barkhane ont trouvé la mort au Mali dans une collision accidentelle de deux hélicoptères lors d'une opération de combat contre des djihadistes. Un accident fatal à 13 soldats.

Depuis 2014, 31 soldats français ont perdu la vie dans le cadre de l'opération Barkhane. Parmi les militaires décédés on compte six officiers, six sous officiers et un caporal chef. Il pense que l'opération Barkhane doit se poursuivre, que les autres pays membres de l'Union européenne doivent y prendre davantage leur part, y compris " sur le développement car nous devons aussi agir sur les causes du terrorisme ".

Aux alentours de 19h40, alors qu'ils se préparaient, selon les Armées, à " engager l'ennemi", " l'hélicoptère Cougar et un Tigre sont entrés en collision, s'écrasant à courte distance l'un de l'autre ".

L'Etat-major des Armées précisé qu'aucun des militaires embarqués n'a survécu à l'accident.

"Je ne sais pas exactement ce qui s'est passé", a-t-il ajouté, "mais une opération militaire au Sahel, c'est toujours un exercice de très haute couture (.) qui exige une coordination extrêmement fine, dans des conditions toujours difficiles, dans des conditions de combat".

"Selon toute vraisemblance, un abordage entre les deux aéronefs évoluant à très basse altitude serait à l'origine de l'accident". Elle était accompagnée du chef d'état-major des armées, le général François Lecointre, et du chef d'état-major de l'armée de Terre, le général Thierry Burkhard. Sur le terrain depuis plusieurs jours, des commandos au sol traquaient un groupe de jihadistes qui se déplaçaient en pick-up et à motos.

"La France pleure aujourd'hui".

Sur la base de Pau Uzein, une cérémonie a été organisée mercredi matin en présence des familles, dont l'ancien ministre Jean-Marie Bockel, père d'une des victimes. Comme président de la République, j'ai eu aussi à vivre ces épreuves-là. "Treize de nos militaires sont morts hier au Mali. Je m'incline devant la douleur de leurs familles et de leurs camarades", a déclaré Macron sur Twitter.

Depuis le 11 janvier 2013, la France est engagée militairement au Sahel afin de lutter contre les groupes armés terroristes. L'opération Barkhane a par la suite été déployée. Et les voici emportés dans un accident d'hélicoptères alors qu'ils étaient en mission, en opération de combat.

L'armée française a subi une de ses plus grandes pertes depuis l'attentat contre le QG français Drakkar à Beyrouth en 1983, qui avait fait 58 morts. "Il les assure de son entière confiance". Ils appartenaient aux régiments de Pau, de Gap, de Varces et de Saint-Christol.

Dernières nouvelles