Twitter va encore peu patienter avant de supprimer les comptes inactifs

Mail envoyé par Twitter aux comptes inactifs le mardi 6 novembre 2019

Mail envoyé par Twitter aux comptes inactifs le mardi 6 novembre 2019 − Capture d'écran TWITTER

Hier, on apprenait que Twitter allait lancer une grande purge, visant à supprimer les nombreux comptes inactifs qui polluent la plateforme. Interrogé sur la question, Twitter semble de fait inclure ces derniers dans son processus de suppressions: " Nous ne disposons actuellement pas d'un moyen de commémorer le compte Twitter d'un utilisateur décédé, mais l'équipe réfléchit à des moyens d'y parvenir ". "Nous l'avions perdu de vue". " Des e-mails envoyés mardi par Twitter ont averti que tout compte inactif depuis plus de six mois pourrait être supprimé si les clients ne se connectaient pas d'ici au 11 décembre". Il s'agissait alors d'envoyer des notifications aux propriétaires de comptes inactifs depuis six mois ou plus pour les informer d'une éventuelle suppression de leur compte à moins qu'ils n'accèdent à leur compte avant le 11 décembre. Mais attention, il ne sera pas nécessaire de tweeter pour pouvoir garder son compte.

" Dans le cadre de notre engagement au regard du débat public, nous travaillons au nettoyage des comptes inactifs afin de présenter des informations plus précises et plus crédibles auxquelles les utilisateurs de Twitter peuvent se fier".

Après le tollé provoqué par cet argument, la société a admis quelle navait pas pris en compte le problème potentiel de la perturbation qui serait provoquée par la suppression des comptes appartenant à des utilisateurs décédés. Nous commençons avec lUE en partie à cause des réglementations locales en matière de protection de la vie privée (par exemple, le RGPD). Le couple s'était parlé pour la première fois sur Twitter et depuis la mort de son petit ami, Parker a relu ses tweets pour se souvenir de lui. De voir des vidéos de lui, d'entendre sa voix.

Certains ont soulevé un point auquel Twitter n'avait visiblement pas pensé.

Contrairement à Facebook, l'entreprise n'offre pas d'option de "mémorialisation" qui bloque le compte en place et empêche de nouvelles interactions - une mesure pour prévenir les abus. Mais ce qui est encore plus important, c'est que Twitter a reconnu qu'il ne pouvait pas supprimer de comptes tant qu'il ne trouvait pas le moyen de préserver les comptes des personnes décédées.

Dernières nouvelles