Amazon interpellé pour des ornements de Noël arborant des images d'Auschwitz

En Argentine le musée de l'Holocauste rouvre ses portes

Monde En Argentine le musée de l'Holocauste rouvre ses portes Monde Merkel va se rendre pour la 1e fois au camp nazi d'Auschwitz

"Vendre des 'décorations de Noël' avec des images d'Auschwitz ne semble pas approprié".

Tandis que le Mémorial a également indiqué dans son message le lien de la fameuse page d'Amazon où sont proposés ces objets "souvenirs " de plusieurs sites "touristes", ceux liés au camp d'Auschwitz ont disparu ce dimanche soir.

Quelques heures plus tard, le géant du web rattaché aux Gafam (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) s'est exécuté et fait le nécessaire en supprimant le revendeur de son site. Sur les deux bibelots figurent des illustrations d'un camp de concentration, ainsi qu'une description en anglais stipulant "Cracovie, Pologne".

La plateforme de commerce en ligne a déjà été épinglée en place publique pour héberger des articles aux relents antisémites.

Agrémenté d'une photo du camp d'extermination polonais, un décapsuleur est par exemple vendu une douzaine d'euros. Mais dans un troisième, il a expliqué en avoir encore découvert d'autres, notamment un tapis de souris informatique et une nouvelle décoration de Noël en céramique montrant un wagon de chemin de fer utilisé pour transporter les juifs vers les chambres à gaz.

Auschwitz, où plus d'un million de Juifs de toute l'Europe et cent mille non Juifs ont été assassinés, est devenu un symbole de l'Holocauste.

Dernières nouvelles